Vie privée et Gendarmerie

Bonjour à tous,

J’aimerais connaitre vos avis et votre expérience sur ce sujet… « la vie privée en gendarmerie en tant que sous-officier ».

J’ai obtenu mon concours et j’attend donc ma VM pour pouvoir compléter mon incorporation.
Seulement j’ai une interrogation récurrente qui me préoccupe…
Je n’ai absolument aucune expérience dans la gendarmerie et ma famille non plus, bref…
Je me pose des questions sur ma vie privée lorsque je deviendrai gendarme. J’ai peur de ne pas pouvoir profiter de mes passions et de ma vie de « jeune ». Par exemple je suis passionné par la « pêche » que je pratique régulièrement pendant mon temps libre. Cependant je me pose la question si je pourrais encore pratiquer ces passions qui sont pour moi, ma « drogue ».
Ceci n’est qu’un exemple mais il est vrai que cela me préoccupe donc je m’interroge…
Pouvez-vous m’éclairer ceux qui ont des passions ou des loisirs à côté du métier de gendarme ?
Comment gérez-vous cela ?
La vie en caserne liée à tout cela n’est pas trop difficile à gérer avec votre vie en dehors du travail ?

Je vous en serais très reconnaissant.

Merci d’avance.

1 J'aime

J’avais écrit tout un sujet dessus, va dans la barre de recherche, je ne sais plus exactement comment je l’avais intitulé par contre, sur mon expérience vu que je vis en brigade depuis 22 ans :blush:

3 J'aimes
4 J'aimes

Oui je l’ai déjà lu mais justement je cherchais d’autres avis et d’autres témoignages à ce sujet. C’est parfois intéressant d’avoir plusieurs avis et plusieurs retours d’expérience :slight_smile:
En tout cas merci beaucoup pour ta réponse.

Disons que ça dépend pas mal de quelle carrière tu comptes faire.

En mobile, tu seras très sollicité et souvent engagé un peu partout sur le territoire, et à cela s’ajoute les déplacements OM. En contrepartie, tu auras des périodes d’indispo en plus de tes repos et permissions.

Pour ce qui est de la GR, j’ai souvent entendu dire que c’était une « planque », et que tu avais le temps de bosser pour des examens. Pour le coup, j’ignore quel est réellement la proportion de temps de service / temps libre.

En GD, tu auras largement assez de temps libre. Deux jours de repos par semaine, quelques week-ends par mois, les permissions, ça c’est le classique. A cela s’ajoutent les RPC, temps de récup pour tout ce qui est « dépassements des temps de service », les descendances…

Si ça peut te parler mieux : j’ai fait 15 ans en restauration dans le civil, j’ai jamais eu autant de temps libre qu’en gendarmerie. Pour te dire, la dernière fois que mon CCB nous a demandé de voir pour nos permissions du semestre, j’ai été voir le nombre de jours qu’il me restait, j’ai frôlé la crise d’angoisse à voir toutes ces vacances en attente d’être prises :scream:
Moi qui n’ai jamais pu prendre mes vacances autrement qu’en périodes creuses et jamais plus de 2 semaines consécutives, je peux te dire qu’avoir obligatoirement 3 semaines en période estivale, ça m’a fait bizarre…

9 J'aimes

Tu m’as appris des choses sur ce sujet et je t’en remercie.

Si j’ai le choix je compte intégrer une GD, mais c’est vrai que tout dépend de la carrière que je compte faire.

Merci d’avoir pris le temps de me répondre. :wink:

De rien :wink:
Je trouve que c’est important de démystifier la vie de caserne, parce que les gens s’en font une idée qui est largement fausse.

Oui, nous sommes militaires, oui nous sommes soumis à une discipline et oui nous vivons sur notre lieu de travail à cause de la disponibilité dont nous devons faire preuve.
Pour autant, en dehors du service, nous menons la vie que nous voulons. Il y a certes quelques petites choses particulières liées à la condition de militaire (renseigner son lieu de vacances pour les permissions par exemple, demander les autorisations pour pouvoir voyager à l’étranger dans certains pays…), et les permanences nous forcent à rester au logement, mais en dehors de ça, rien de très exotique !

1 J'aime

Donc les permanences c’est quoi exactement ? Des astreintes ? C’est un repos avec le devoir de rester au logement pour se tenir prêt en cas d’appel ?
Elles sont reparties comment ces permanences ?

Tu as plusieurs types de permanences :

  • les PAM ou Premier A Marcher : c’est la position de service où tu interviens sur demande. Patrouilles, inter… ça peut être en journée, en demi-journée, ou sur 24 heures. Dans ce cas, la permanence va de 07h00 à 07h00, et tu es appelable la nuit. A partir de 22h00, en cas d’inter, ton heure de début de service du lendemain se voit décalée (11h de repos entre 2 journées de travail). S’il y a un impératif le lendemain, tu déclenches un RPC.

  • L’accueil-permanent de sécurité : en journée, c’est ce qu’on appelle le planton. C’est le militaire qui répond aux appels téléphonique, engage les PAM si c’est nécessaire, traite des demandes de renseignement, accueille les usagers, etc. La nuit, le planton est assez tranquille. Il doit s’assurer que la brigade est bien fermée, effectuer une ou plusieurs rondes, ouvrir les locaux si nécessaire. Il peut aussi être amené à surveiller les personnes gardées à vue.

  • Les permanences de gradés : ça, ça t’intéressera un peu plus tard. Tu as des gradés désignés pour tenir certaines permanences. Le gradé de permanence ou GP, à qui il doit être rendu compte de tout ou presque dans la journée. L’OPJ, qui sera appelé (même la nuit) par les PAM en cas d’interpellation ou de situation sensible.

Ca, c’est pour les permanences, les vraies, celles où tu dois rester en service (et donc dans ton logement).

Il y a aussi les positions de service un peu particulières.
Le quartier libre ou QL, qui est donné par demi-journée ou en soirée+nuit. C’est une position de service où tu n’es pas rappelable (sauf cas exceptionnel, genre c’est la guerre). Là, tu fais ce que tu veux.
Il y a aussi les ASD, ou Astreinte Sous Délai. Là c’est un mix de tout : théoriquement tu fais ce que tu veux, mais tu as un délai de retour en cas d’appel. Ce délai est précisé dans ton service, ça peut être 30 minutes, 1 heure, 2 heures… Là c’est toi qui gères tes activités, tant que le délai est respecté en cas d’appel.

Pour la répartition des permanences, ça dépend de ton unité.
A titre d’exemple, dans mon unité (COB à 21 militaires), j’ai par semaine au moins 1 PAM 24 heures et 1 planton 24 heures. Il peut y avoir des PAM journée (sans la nuit) ou en demi-journée. Pareil pour le planton. Le reste du temps, c’est de la rédaction de pièce de procédure, de l’enquête judiciaire, des contrôles de police route (libre ou imposé), et encore tout un tas de missions que tu auras l’occasion de découvrir.
Les QL sont distribués à raison de 10 demi-journées pour 1 période de 28 jours de travail.

14 J'aimes

Ah oui donc effectivement tu as pas mal de temps libre surtout que d’après ce que j’ai compris les Quartiers Libres sont en plus des 2 jours de repos dans la semaine et des heures de repos après le service.
En tout cas je pouvais pas trouver mieux comme réponse, c’est très clair merci ! :slightly_smiling_face:

Super message, très intéressant et bien expliqué, merci!

Dans quelles circonstances tu peux te retrouver en ASD ?
On m’a toujours juste dit que le Gendarme (de manière générale) qui est dans le coin (pas en vacances à l’autre bout de la France) doit pouvoir revenir à la brigade sous 2 heures en cas d’appel.

Et encore tu n’a pas mentionné les spécificités en cas d’événement grave (attentat, guerre). :sweat_smile: :rofl:

L’ASD c’est la position de service « par défaut » quand tu n’es ni de permanence ni en QL. En gros, c’est comme le QL, sauf que tu es rappelable.

1 J'aime

Merci Julien, magnifiques explications!

Bonjour
Je suis nouveau sur le forum vous l’aurez surement remarqué, et ce topic est intéressant.
Pour continuer dans mon cheminement entre gpx ou sog, papa de 2 enfants, je souhaite pouvoir concilier une vie de famille en adéquation avec les besoins de ma famille.
S’il le faut , je peux créer un topic dédié.

Sinon, julien, ou tout autres personnes susceptibles de répondre à mes interrogations sont les bienvenus.

  • J’aimerais connaître du coups le volume horaire d’une semaine en GD ?

  • Les weeks end libre c’est quoi exactement, dans la police nationale il teste en ce moment un week end de 3 jours tous les 15 jours par exemple.

  • Moins de suicides en gendarmerie qu’à la police, vous avez une piste de réflexion là dessus ?

  • La vie en caserne, niveau intimité c’est comment , j’imagine que les conflits de voisinage ne sont pas monnaie courante ? Du coups faut il avoir une ouverture d’esprit proportionnel et en adéquation avec le fait de vivre dans le même quartier que ses collègues, ou bien, abstraction de tout, quand tu es chez toi rien ne sort rien ne rentre, vie privée conservée ?

  • Dernière question, les mutations, sont elles obligatoires ?

Merci

On ne peut pas prédire exactement le volume d’heures comme j’ai tendance à dire : " Tu sais à quelle heure tu commences mais tu ne sais pas à quelle heure tu finis."

Les week-ends en général y’en a au moins 1 par mois, mais tu oeux parfaitement ne pas en avoir du tout pendant le mois et avoir tes repos en pleine semaine.

Là vie privée est totalement possible en caserne, tu n’es pas obligé de dévoiler ce que tu fais chez toi et il n’y a pas tant de conflit se voisinage que ça.

Les mutations ne sont plus obligatoires, à l’époque elles l’étaient. Mais dans ce cas, ne t’attend pas à finir avec un haut grade. Le mieux est de démenager quand même et voir ce qu’il se passe ailleurs.

Je pense que cela t’inquiète par rapport à tes deux enfants, je suis fille de gendarme ( actuellement élève gendarme), j’ai 23 ans et j’ai fais 3 brigades dans 3 départements différents et j’en suis pas morte loin de là :joy::joy: on connaît des traditions différentes, et cela nous fait une belle ouverture d’esprit je trouve de ne peux rester dans un seul département. Tu deviens très sociable aussi en tant qu’enfant à force de côtoyer du monde et de devoir s’adapter à une nouvelle brigade.
Et puis bon on se fait des supers copains avec les autres enfants de gendarme ^^

1 J'aime

Bonjour, j’en profite aussi pour une petite question :
Comment cela se passe quand on souhaite inviter des amis ou de la famille ?
Est-ce soumis à restriction ou condition en fonction du CB ?

Tu peux inviter qui tu veux, nous ne sommes pas en prison :joy: mais vaux mieux prévenir le CB que tu reçois des gens qui viennent de l’extérieur. Après par exemple, les familles ont connaît à force qu’elles viennent, certains amis aussi quand ils viennent souvent.

Oui et heureusement :rofl:
Merci beaucoup pour ta réponse !

1 J'aime

Pauline,

Je comprends aisément cette conception d’aller voir ailleurs pour découvrir d’autres horizon, mais pour mon cas personnel, il s’agit de ne plus trop m’éloigner de ma famille géographiquement car justement j’en reviens seulement dû à mon passif professionnel.

Simplement, en sortie d’école, si j’ai bien compris il s’agit d’affectation par rapport au classement et place disponible, imaginons que j’estime trop m’éloigner par rapport a ma famille, si je refuse je dois rembourser l’année scolaire ?

Au sujet des heures de boulot la semaine, je comprends que l’heure de fin n’est pas numériquement ancrée dans le marbre, il s’agit plutôt d’un ordre d’idée, les semaines font plutôt 35h, 40h, 45h, 50h, 55h, quel est le champs des possible le plus souvent rencontré ?

Merci d’avance pour vos réponses

1 J'aime