Vie en caserne et vie de famille

Hello,

Alors je crée un sujet spécial, parce que j’entends un peu de tout et de rien et pas mal d’inquiétude aussi concernant la vie en caserne, la vie de famille ect… Donc si je peux apporter ma propre expérience.

La bêtise que j’ai pas mal entendu étant plus jeune : " Mais tu vis en caserne ?! Tu es donc réveillé tous les matins à 5h00 et tu marches au pas !"
Ça peut faire sourire, mais c’est véritablement quelque chose que j’ai souvent entendu.

Il est bien connu que les familles de gendarmes se levent à 5h00 du matin pour faire une levée de drapeau, tous le monde en treillis et on marche au pas à la moindre occasion, dès qu’on veut se déplacer.

NON !

Je ne me lève pas à 5h00 du matin pour faire une levée de drapeau, je marche encore moins au pas et encore moins en treillis ( pas encore du moins :joy:).

Si j’ai envie de me balader en maillot de bain pour traverser la cours et jeter les poubelles, je me balade en maillot de bain ( bon à éviter quand même quand le portail est juste en face de votre bâtiment :joy:).

Vivre en caserne, c’est être entouré d’une deuxième famille, vous savez que vous ne serez jamais seul en cas d’imprévu, de pépin, pour garder les enfants ect… Il y aura toujours un collègue qui sera là pour vous aider, et cela même dans des situations dramatiques.

Concernant la vie de famille… FAITE DES GOSSES ! C’est triste une caserne sans vie, où on ne voit pas d’enfants jouer dehors. C’est génial d’être un enfant de gendarme, y’a que vous qui pouvez entrer dans les bureaux sans qu’on vous dise rien, jouer dans les bureaux et les cellules ( pas en pleine journée évidemment, seulement quand il y’a des réceptions en intérieur). Vous êtes libres ET en sécurité ! Certains bureaux donnant souvent sur l’intérieur de la caserne, il y a toujours un œil qui surveille les enfants jouant dehors. Et avouons le, monter dans la voiture et mettre le 2 tons dans le cour juste pour jouer, je pense que tout enfant de gendarme se respectant l’a fait :joy:.

Oui mais et concernant les déménagements ? C’est perturbant pour un enfant !

J’ai fais 3 départements dont 2 déménagements, le premier déménagement j’avais 5 ans, bon je m’en rappel moyennement. En revanche, le second, j’avais 15 ans, aie l’adolescence, beaucoup plus compliqué là… J’ai mis longtemps à me faire à la Haute-Savoie et plus j’ai grandis et mûris et je me suis rendu compte qu’au final, avoir déménagé, c’était très bien, ça nous permet de nous sociabiliser, cela nous oblige à nous ouvrir aux autres et à faire des nouvelles rencontres, à découvrir de nouvelles traditions, de nouveaux paysages et pas à rester dans le même département et au final ne connaître que ça. Je trouve que ça nous fait une grande ouverture d’esprit.

Et en étant gendarme, voir une nouvelle région ou un nouveau département qui bouge plus ou moins, un nouveau fonctionnement, c’est très bénéfique.

Concernant les bâtiments, bah là je peux rien dire, ça dépend des brigades, nous on n’a toujours eu de la chance en ayant forcément un extérieur et minimum 100 mètres carré.

Voilà si ça peut en rassurer certains sur la vie en caserne, personnellement étant dedans depuis ma naissance, je ne me vois pas vivre dans le civil :blush:

32 J'aimes

Génial d’avoir un retour comme le tien la dessus, en plus avec un recul sur plusieurs années ! :ok_hand:

3 J'aimes

Merci d’avoir mis en lumière certaines choses qui me faisaient peur, étant jeune qui voudrait faire carrière dedans cet aspect là, me rebutait un peu mais je suis d’autant plus rassuré après avoir lu ton retour et ton point de vue ! :grin:

2 J'aimes

Comment ça les civils ne font pas la levé de drapeau et puis quoi encore non mais on aura tout vu :joy::joy::joy:

3 J'aimes

Excellent retour sur longue expérience :joy: Merci beaucoup

1 J'aime

@Pauline17

Tu as pas parlé des invités ? Parceque la caserne est fermée, et les Gendarmes et leur familles n’ont pas le droit de recevoir des invités :smile:

1 J'aime

Et si on aime pas les gosses ? :joy:

3 J'aimes

Bien sûr que si tu as le droit de recevoir ta famille et les invités. Tu es dans une caserne, pas dans une prison :joy:

2 J'aimes

Et bah t’en fais pas et tu espères que t’es collègues en fassent :joy:

J’avais l’ex de ma sœur qui était gendarme (dans la mobile à Tarbes) et on pouvait y rentrer, il fallait juste qu’il vienne nous chercher pour leur dire mais sinon on pouvait y rentrer ^^

1 J'aime

Bien sûr que la famille et les amis peuvent entrer dans la brigade :blush: c’est juste nous qui ouvrons le portail et à force les familles, tu l’est connais aussi :blush:

Très bon retex Pauline ! C’est bien d’avoir des retours comme ça sachant que tu es fille de gnd.
Idem je vous confirme que la vie en caserne c’est top, faut pas en avoir peur. Ça peut rebuter, ou même déranger de toujours être “au boulot” mais franchement faut se dire que la gendarmerie c’est une deuxième famille. Vos collègues et leurs familles seront de vrais amis.
Toutefois n’oubliez pas que le règlement en caserne (oui il y en a un) est dicté par le CB, -cad- qu’il peut imposer ses choix du style : toujours rendre compte quand on reçoit du monde à la maison car la sécurité des caserne de nos jours est hyper importante, ou encore les enfants sur les airs de jeux ect…
Et concernant les logements, tout dépend de l’ancienneté de la caserne. Perso j’ai un super appart neuf, d’autres non…
Z’inquieter pas ça va le faire :stuck_out_tongue_winking_eye:

3 J'aimes

Bon, de la même manière que @Pauline17 j ai vécu depuis ma naissance en caserne ! Tout ce que dit Pauline est vrai, et j ai eu le même ressenti. Jouer dehors avec tous les autres enfants, en sécurité, tout le monde se connait ! Et j avoue que le coup du deux tons dans la voiture a été fait pas tous les enfants :stuck_out_tongue: une fois avec un ami, on jouait avec des sabres laser en plastique. Un Trafic est passé et le gendarme a parlé dans le haut parleur en disant: Luke, je suis ton père. XD sur le coup on avait eu peur :stuck_out_tongue:

Après il y a un deuxième tranchant à tout ça que Pauline n a pas évoqué. Qui dit milieu fermé et microcosme dit qu il y a aussi pas mal d histoires et de tensions. Les commérages vont souvent bon train mais fort heureusement ce n est pas que ça. D expérience, si on ne rentre pas dans le système de commérages, on est tranquille.

Après pour la/le compagnon il faut savoir que voir du bleu tous les jours peut être fatiguant. Mais encore une fois, c’est une question de recul ! Je garde de merveilleux souvenirs de ma vie en gendarmerie. C’est une ambiance particulière, mais je la préfère à la vie civile.

6 J'aimes

Pour les commérages, c’est une tradition propre à la vie en campagne je pense :slightly_smiling_face:

Est-ce que toi aussi tu passais en vélo entre les voitures et tu avais toujours quelqu’un qui forcément surveiller et te disputer ? :joy:

1 J'aime

Hou non même dans les grosses casernes il y’a des commérages. Mais faut pas en tenir compte, et c’est pas tous le temps non plus, la jalousie elle existe partout.

1 J'aime

Exact ! XD et les fameuses courses de vélos ! Nous on nous engueulait quand on jouaient dans les arbres !

Et toi aussi tu as tellement vécu de temps en caserne que quand tu conduis et qu’il y a des contrôles gendarmerie tu te sens hyper à l aise ? :stuck_out_tongue:

1 J'aime

Je fais coucou moi puisque je l’ai connais :joy:

Dans mon ancienne brigade, on faisait une tyrolienne, du mât du drapeau à un poteau de l’accueil et on tentait de glisser en tenant les skates à l’envers :joy: c’était un échec cuissant :joy: et mon père sortait à chaque fois en nous demandant d’aller jouer ailleurs parce que bon, c’était juste l’accueil quoi :joy:

Bon comme tous le monde peut le constater @Thor et moi sommes complètement traumatisés de notre enfance en caserne :joy:

2 J'aimes

Ça a l’air énorme la vie en caserne j’en veux à mon père d’avoir quitté l’armée maintenant :stuck_out_tongue:

1 J'aime