Travail civil et visite médical

bonjour ,
Je suis actuellement en apprentissage en attendant la réponse au tests gav ,je me demandais donc ,vu qu’il y a un risque de se voir partir de l’école au vu de la deuxième visite médical un peu plus « stricte » est ce que c’etais possible de se mettre par exemple en arrêt maladie du première jour d’incorporation jusqu’à la visite médical pour être sûr de ne pas se retrouver sans rien ou si sa pose problème au niveau des contrats ect voilà merci à ceux qui répondrons .

Non c’est pas possible ça s’appelle frauder

2 J'aimes

Dans tout les cas, je doute que t’echappe a la deuxième visite médicale.

Faut pas essayer de griller les étapes, les gendarmes ne rigolent pas et ca te rattrapera

Solution absolument non viable.

Mettons que tu le fasses. Tu signes donc ton contrat de GAV alors que tu es en arrêt maladie.
Si tant est que ça puisse se faire, tu es donc en arrêt de travail à l’école : consignée en chambre, sans sortir même pas pour aller manger, on t’apporte ton plateau repas en chambre.

Fin de l’arrêt maladie : retour au travail, tu aurais donc droit à la visite médicale comme tout le monde.

De toute façon, il n’y a aucune chance que ça marche : à partir de ton incorporation en école et jusqu’à ta sortie, les arrêts te seront délivrés après avoir été vue par… le médecin militaire de l’école. Pas d’arrêt de complaisance, donc.

2 J'aimes

Sans compter que si elle se fait contrôler par l’assurance maladie elle est mal barrée. … et puis quand on veux faire respecter la loi, il faut commencer par montrer l’exemple. Et puis même après la VM tu peux te faire éjecter de l’école donc ton plan ne marche pas

4 J'aimes

Mais je crois que vous avez pas compris son problème, elle n’a pas peur de la visite médical, elle veut savoir si elle peut se mettre en arrêt maladie à son travail civil, et aller en école et passer la VM. Si elle est inapte , elle ne veut pas se retrouver sans travail au retour en civil.

Dites moi si je me trompe

Non mdr mais vous m’avez mal comprise en gros je veux pas échapper à la visite médical je veux juste mon mettre en arrêt maladie de mon travail actuel le temps de la premiere semaine d’incorpo comme sa si la visite médicale je suis mis inapte mais je me retrouve pas sans rien et je demandais si cetais possible désolé si j’ai mal expliquer

en gros je veux pas échapper à la visite médical je veux juste mon mettre en arrêt maladie de mon travail actuel le temps de la premiere semaine d’incorpo comme sa si la visite médicale je suis mis inapte mais je me retrouve pas sans rien et je demandais si cetais possible désolé si j’ai mal expliquer

Voilà c’est tout à fait sa merci je me suis peut être mal exprimé :confused:

Regarder les commentaires ci dessous je pense m’être mal exprimé :sweat_smile: j’aurais du m’expliquer d’une autre manière je m’en excuse

Et oui certes même après la visite je peut me faire éjecter mais sa c’est à moi de me préparer psychologiquement et physiquement pour que cela ne se produise pas cela va de soi

Pour le coup ça ne change rien : impossible d’être en arrêt maladie et de travailler en même temps.

2 J'aimes

d’accord très bien , merci de m’avoir répondu.

Oui j’avais bien compris, mais c’est pas possible ça s’appelle fraude à l’assurance maladie Vu qu’en arrêt maladie l’assurance maladie paye des indemnités. Et qu’en arrêt maladie tu doit être chez toi sur des plages horaires je crois que c’est 10-12 et 14-16. Après vois pour un congé sabbatique mais c’est pas une obligation dans le privé …

1 J'aime

En effet, comme l’a dit @gen31, mieux vaut demander un congé ou autre du même type, mais pas un arrêt maladie. Il faut rester dans ce qui est légal.

De toute évidence il faut que tu reste droite dans bottes et fidèle aux valeurs que tu souhaites intégrer.

Tu as passé avec succès la première VM et tu as peur de ne pas « réussir » la deuxième. Premièrement pourquoi ? On dit qu’elle est plus stricte, soit, mais y-a-t’il un point précis qui est passé limite à la première et qui ne passerai pas à la deuxième ? Si oui, tu peux aller voir un spécialiste pour avoir son avis, et éventuellement il peut le formuler par écrit afin que tu le fournisse au médecin militaire. Dans le cas contraire No Stress !

Ensuite, tu réfléchis à frauder pour ne pas casser ton contrat civil trop tôt… en as tu parlé à ton employeur ? Connait-il ton futur engagement ? Si oui, vous pouvez trouver un arrangement à l’amiable (promesse d’embauche etc…)
Si ce n’est pas le cas et que tu te met en arrêt pour débuter ton incorpo’ , comment va-t’il le prendre quand tu vas lui dire que tu rompt ton contrat et que tu ne peux pas venir signer les papiers de fin de contrat car tu es dans une école de Gendarmerie pour plusieurs mois, alors qu’il te croyait malade, chez toi…?

Ne rends pas la situation compliquée, il faut que les choses soit claires et nettes, c’est le meilleur moyen pour que tout ce passe bien :wink:

2 J'aimes

Ahhhh d’accord je savais pas c’est tout récent le monde du travail pour moi donc bon voilà :sweat_smile: merci

1 J'aime

Je savais pas que ce n’étais pas légal , j’ai 17 ans je viens tout juste de commencer à travailler donc voila :sweat_smile: bien évidement si j’aurais su que ce n’étais pas légal je ne l’aurais en aucun cas envisager

Tu peux débuter, mais cela n’excuse en rien le manque de recherche sur l’arrêt maladie. Le simple nom aurait déjà dû te faire comprendre que ça n’allait pas.
Au moins maintenant tu saura.

1 J'aime