Obligé de quitter la métropole ? Rejoindre une unité qui ne me convient pas?

Bonjour à tous,

Apres un long moment de réflexion, que me décide enfin à me lancer dans le concours SOG ( en attendant les dates de 2021 :crossed_fingers: ).
J’ai seulement quelques crainte concernant l’affectation après l’école, même si c’est un peu prématuré d’en parler maintenant.
J’ai bien compris que cela dépend du classement, mais la chose que je n’aimerais pas par dessus tout serait de quitter la France. Je suis prêt à aller dans n’importe quelle région mais pas quitter le pays.
De même pour l’unité, ce qui m’attire le plus serait en police de la route, et encore mieux en tant que motocycliste alors qu’à contrario je ne me vois absolument pas faire certaines choses ( comme certaines unités spécialisés )
Alors ma question est la suivante, est-ce que je dois m’attendre à devoir vivre ces cas de figure que je souhaite éviter ?

Merci d’avance pour vos réponses, en espérant que ma question est assez claire

Certains font toute leur carrière au fin fond de la Creuse… Donc oui c’est possible.

Déjà il faut savoir si « France » signifie France ou France métropolitaine.
Le déploiement à l’étranger se fait sur la base du volontariat.
Pour l’outre-mer c’est la même chose. Beaucoup de gendarmes n’ont jamais été ailleurs qu’en métropole.
Par contre la région d’affectation ne sera pas forcément celle voulue au début, c’est comme ça. Ensuite il sera possible de demander sa mutation.

Pour les unités, par définition les unités spécialisées prennent des volontaires…
Si tu choisis la GD, alors peut-être qu’il sera possible d’être motocycliste dès le début, ou peut-être qu’il faudra passer par la brigade avant.
Tout dépends de la réussite à la formation et aux tests. Les premiers ont plus de chances d’avoir ce qu’ils veulent.

As-tu fait une recherche sur le forum ? Je suis sûr que les réponses s’y trouvaient déjà, avec des retex.

1 J'aime

Bonjour,

Alors puisque la question est :

ma réponse sera la suivante :

Oui, absolument.

C’est un peu court alors développons un brin.
Déjà comme disait @Maverick, les affectations hors-métropole n’ont jamais lieu en sortie d’école, mais au cours de la carrière, et elles ne sont pas imposées. Dans cela, il ne faut pas compter les détachements outre-mer des GM, qui sont eux systématiques.
De même, les unités spécialisées, en sortie d’école, faut pas compter dessus (hormis les PMO, PA, et pourquoi pas l’escadron moto de la GR si tu passes les sélections)

Donc, si tu vises une unité GD, avec en tête une orientation bien particulière, je n’aurai qu’un seul conseil à te donner : donne-toi les moyens d’obtenir ce que tu veux.
Bosser, bosser, bosser et encore bosser. Avoir le meilleur classement possible, pour pouvoir choisir au mieux ce que tu veux comme région. Le reste, c’est la loterie.

Et franchement de toute façon, tu peux très bien te retrouver dans une région que tu ne voulais pas, et être affecté dans une super unité avec de super camarades ; mais tu peux aussi très bien atterrir dans la région voulue, dans une unité proche du coin que tu voulais, et que ça se passe moyen voire mal.

Donc, oui, il faut te préparer à ce que ta première affectation ne soit pas ce que tu attendais.

1 J'aime

Oui je parle effectivement de la France métropolitaine*
J’ai en effet regardé d’autres sujets sur le forum mais ce genre de question avait plus l’air d’intéresser les GAV, et comme je ne sais pas si le fonctionnement est exactement le même pour les sous officier…
Peu importe la région, tant que cela reste en France métropolitaine cela me convient, si j’ai bien compris en sortie d’école, le seul moyen d’aller en dehors serait d’être en GM ?
Et évidemment que je mettrai tous les moyens de mon côté pour arriver en haut du classement :stuck_out_tongue:

C’est seulement des déplacements en Gm de quelques mois ( 3 généralement) mais l’escadron est en France métropolitaine, c’est pas une affectation définitive et comme il a été dit, après c’est sur la base du volontariat.

Si ton souhait est de ne pas intégrer la gm pour éviter les départs outre mer ca devrait être réalisable :joy: Les places gm partent généralement assez vite. Comptes tu la gendarmerie de l’air et les places en aéroports comme une spécialité ? Si oui il te faudra bosser pour les éviter

Pourquoi bosser pour eviter la gendarmerie de l’air?

Parce que pour certains ils sont un peu trop près de l’armée du vent et du vide. :rofl:

1 J'aime

C’est vrai que " le vent et le vide " ne m’attire ABSOLUMENT pas mais après, tant que ça fini pas en saut en parachute, pourquoi pas voir quel genre de mission ils proposent haha

La gendarmerie maritime et la gendarmerie de l’air sont deux des gendarmeries spécialisées (il y en a d’autres). L’une s’occupe notamment des bases de la marine nationale, l’autre notamment des bases de l’armée de l’air (pour faire simple).
Pour des passionnés qui veulent rester gendarmes, c’est un bon moyen d’avoir les deux.
La légende dit que le rythme de travail y est moins soutenu dans les gendarmeries spécialisées.

Donc rien à voir avec du travail en air ou en mer à par l’environnement ? On reste sur la terre ferme et on s’occupe de la sécurité entre autre ?

Pour les emprises militaires, ce sont d’abord les fusiliers, qu’ils soient marins ou de l’air, qui protègent les lieux. Les gendarmes affectés à l’emprise le font aussi, mais d’une autre manière. Certes il y a la sécurité de base, mais il y a aussi le judiciaire qui en découle. Ils font généralement office de brigade de gendarmerie comme n’importe quelle brigade départementale, mais avec un zone d’action différente, et avec des Codes en plus.

Les BGMar, BSL, PSMP et patrouilleurs de la gendarmerie maritime disposent d’embarcations et font aussi des contrôles et de la protection sur l’eau. La GMar couvre toute la côte/littoral + les bases marine.
Pour la Gendarmerie de l’air ça ne me semble pas être le cas (je peux me tromper).

Mais il y a aussi la gendarmerie de l’armement et celle de la sécurité des armements nucléaires, ce qui revient presque au même en terme d’action. Il y a aussi la GTA…

Merci pour ces renseignements
Donc pour quelqu’un qui a le mal de mer, vaut mieux éviter de tomber là dedans, mais pour le mal de l’air, la gendarmerie de l’air doit pas poser problème

Il faut demander aux SOG qui ont récemment quitté l’ESOG.
Je ne suis pas sûr qu’il y ait beaucoup de postes ouverts dans les gendarmeries spécialisées lors du choix.

Je me décide également de passer le concours SOG externe.

J’ai beau eu chercher, est-ce qu’on choisit l’école voulue ou c’est aléatoire ?

Niveau sport je ne suis pas une foudre de guerre. Ayant 30 ans je me dis que les ptits jeunes vont me manger tout cru.

C’est là que je rejoins la question sur l’affection, j’ai pas envie de me retrouver dans le 93 ou dans un trou perdu. X)

J’ai le niveau scolaire pour le concours OG mais je préfère commencer par le commencement. J’aurais tort de me dire que la théorie pourra rattraper le sport ? (bien sûr je ne vais pas me laisser aller, je vais m’entraîner dur…)

C’est pas très clair sur le site de recrutement. Si on s’inscrit, où est-ce qu’on passe le concours ? Quid de l’école ? Quand aura t on les dates des concours ? Car je suis en CDI et je devrai poser des congés donc anticiper…
Dans l’idéal j’aimerais Dijon et être affecté au même endroit ensuite. Est ce une affectation très demandée ?

Merci par avance pour vos lumières.

Cdlt, Allan

En sortie d’école tu tombes pas dans des spécialités, c’est seulement GD, GM ou GR

Tu ne choisis pas ton école et pareil pour l’affectation cela se fait par rapport au classement, pour avoir la place que tu desires il faut être dans les premiers, sinon tu prendras ce qu’il reste.

En école, le sport est un tout petit coefficient contrairement au reste donc c’est bien rattrapable.

Quand tu t’inscris, tu vas passer le concours dans ta région ( Auvergne-Rhône-Alpes généralement c’est Grenoble et Sathonay pour les épreuves), Grand Est c’est Metz je crois ect…

D’accord et on sait pas du tout si par exemple à la prochaine session de concours quelles écoles sont potentiellement lieu de formation ? Car bon j’ai pas envie de me retrouver à Chaumont. :thinking:

C’est bien ce qu’il me semblait, impossible de rejoindre une gendarmerie spécialisée en sortie d’école
Je ne comprends pas ce manque d’affection pour ces unités, ca doit être différent mais pas ininteressant

1 J'aime

Toutes, il y a en permanence des compagnies qui incorporent ou qui finissent
Tres franchement si tu n’es pas prêt à aller en formation à chaumont qu’est ce que tu diras si en sortie d’école tu recois une affectation qui ne te plaît pas?