Dois-je parler de mon sport (airsoft) à l'oral ?

#1

Bonjour à tous !

Petite question pour celles et ceux qui seraient déjà passés par la case oral ET qui pratiquent l’airsoft (pour ceux qui ne connaissent pas, c’est comme le paintball mais avec des billes beaucoup plus petites sans peinture) : est-ce que vous en avez (ou, est-ce que vous comptez) parlé à l’oral ?

C’est un sport qui peut être mal vu, principalement à cause des répliques qui sont extrêmement ressemblantes à de vraies armes et par certains groupes qui s’y croient un peu.

Mais en réalité, sans aller jusqu’à parler d’entraînement, ça fait travailler sur pas mal de choses (marche longue, endurance, patience, discrétion) et ça fait les bras en prime

#2

Par contre, a l’oral tu a un sujet et tu traite le sujet. Si le sujet n’a rien à voir avec ce sport ,il y a pas forcément obligations d’en parlé

#3

Oui tout à fait. Mais une partie de l’oral peut contenir des questions d’ordre personnel ?

#4

A priori oui mais ça dépens des jury.

#5

Tu dois faire un CV pour l’oral SOG. En premier lieu ils vont te faire piocher un sujet sur lequel tu devras faire un mini exposé et tu auras peut être quelques questions dessus. En seconde partie ils regardent ton CV et te poses des questions : tes passions, tes expériences professionnelles, ta pratique sportive. Dans ce cas là si tu as indiqué ta passion pour l’airsoft à toi de défendre tes opinions et pk tu aimes ce sport . Ils ne te jugeront pas.

2 Likes
#6

Je pense que si tu as l’occasion d’en parler, si on te pose des questions du style « quel sport pratiquez vous ? » là tu pourras expliquer, mais fais attention, comme tu l’as dit, le jury pourrait avoir quelques appréhensions là dessus. Il faudra que tu trouves les mots justes, et il faudra que tu saches faire le parallèle entre ce sport que tu pratiques et ce que ça pourrait t’apporter de plus une fois que tu auras une vraie arme entre les mains. Il faut être très prudent sur les questions de ce genre ! En revanche, si le sujet que tu dois traiter ne s’y prête pas, alors n’en parle pas, pour éviter le hors sujet !

1 Like
#7

Bonsoir :slight_smile:

Tout ce que je peux te dire c’est que tout ce que tu as appris en pratiquant l’airsoft est a oublié (au moins une grosse partie), nos cadres nous ont expliquer que ce soit le tir sportif, le Ball trap et la chasse pour tout ce qui est tir et organisation sur le terrain est à oublié car vous allez tout apprendre version gendarmerie :slight_smile:

Après tu auras des facilités c’est certain (manipulation des armes et placements et déplacements sur le terrain) mais je te conseil de ne pas trop montrer ton jeu, les cadres pourraient ne pas aimer ça mais cela ne t’empêche pas de prendre des initiatives, si tu montre que tu n’as pas peur des armes (même si il faut un peu lol) et que tu as une aisance à les manipulés et que tu aide beaucoup tes camarade débutant tu pourras être eleve TAM (Technicien Armement Munition) c’est super sympa :slight_smile:

Mais reste bref sur le sujet et garde tone expérience de coter ne le montre pas trop :wink: car en réalité ce n’est pas des billes mais bien des balles réelles :wink:

1 Like
#8

Merci pour vos retours :wink:

J’hésitais déjà fortement à en parler, ça conforte donc mon idée qu’il est préférable d’éviter (notamment pour ne pas se retrouver confronté à une question qui laisserait sans réponses).

Je ne prétendais pas pouvoir comparer mes quelques heures à crapahuter dans un peu de boue à ce que peut subir un militaire en formation, pour moi c’était surtout l’occasion de montrer que ça ne me fait déjà pas peur pour un loisir.

Ayant fait du tir sportif pendant 6 années avec quelques championnats de France, je pense toutefois (si l’occasion se présente) en parler car c’est un plus dans le sens ou j’ai déjà acquis les bases de sécurité.

(si un autre airsofteur passe par ici : tu n’es donc pas seul :slight_smile:)

3 Likes
#9

Salut!
Perso j’étais président d’une asso étudiante d’airsoft juste avant le concours, donc je l’ai mis dans le CV et le jury m’a posé des questions dessus lors de l’oral, du genre ce qui me plaisait dans cette activité, ce que cela m’apportait etc…

#10

Salut :wink:

Comment ça s’est passé ? Tu es tombé sur un jury compréhensif ou plutôt fermé ?

#11

Ben le jury ça a pas eu l’air de l’émouvoir plus que ça :joy: En vrai il est resté assez égal tout le long de l’entretient. Pour ce cas là il a surtout rebondi sur ce que m’avait apporté le fait d’être président de ce genre d’asso, puis après ma réponse il est passé sur autre chose

#12

Je tiens à préciser une chose, le jury ce n’est qu’UNE partie de ton entretien. Il faut que tu prennes en compte que tu as aussi le passage avec un ou une psy. Eux ne vont pas voir les choses sous le même angle que le jury, ca peut-être aussi un très de ta personnalité qui peut ne pas convenir et je sais pas si tu es au courant mais si le psy dit “non” tu retournes à la case départ…

Comme certains l’ont dit, il faut que tu sois solide sur ce que tu vas dire quand le jury ET le psy te poseront des questions.

Je préfère te le dire car je fais de l’airsoft aussi mais j’ai préféré ne pas le mentionner et rester sur des sports que je pratique mais plus “basique” et que tu es certain qu’on pourra rien te dire au contraire (course, muscu, ski, hand, randonnée et j’en passe). Voilà ce que j’ai pu dire :wink:
Maintenant à toi de jouer pour savoir ce que tu vas vouloir dire durant tes entretiens.

2 Likes