Déroulement du concours OSC-E (officiers sous-contrat Encadrement)

Bonjour à tous,

Je propose un retour de mon expérience au concours OSCE. Les concours d’officiers ne sont pas très présent sur le forum, je pense que cela peut-être utile d’avoir un retour ! J’ai passé les concours OSCE cette année mais je n’ai malheureusement pas été retenu.

1. Un OSCE c’est quoi ?

Je ne vais pas faire original, je vais paraphraser le site de l’EOGN : « Appelé à commander un peloton de gendarmerie mobile en première affectation, l’OSC Encadrement a vocation à occuper ensuite des postes de commandant de peloton ou de section à la Garde Républicaine, de peloton de surveillance et d’intervention, de brigade territoriale, voire d’adjoint ou de commandant de peloton d’intervention spécialisée. A terme, il peut envisager d’accéder à des responsabilités supérieures, comme celles d’adjoint de commandant de compagnie de gendarmerie départementale.

Il sert sous contrats successifs pour 17 ans maximum. Dès la 5ème année de service, il peut bénéficier d’un dispositif favorable de reconversion. La formation se déroule à l’École des officiers de la gendarmerie nationale, sur une période de 10 mois, auxquels s’ajoutent 6 mois de formation complémentaire en unité. »

En bref, à la différence des officiers de carrière (Saint-Cyr, OG Univ, OG SD ou OG Rang), les OSCE font des carrières courtes uniquement en mobile dans un premier temps. Les changements de subdivision d’Arme peuvent se faire ensuite, mais comme le concours est très récent il n’y a pas encore assez de recul dessus. Il en est de même pour « l’activation », un OSCE peut potentiellement passer « de carrière » après les 17 ans de service, sous réserve d’une carrière exceptionnelle (d’après les dires). Là encore, trop peu de recul pour avoir des certitudes.

Pour plus d’informations, voici le lien pour la plaquette d’information sur les OSCE.

2. Les conditions

  • Être âgé de 26 ans au plus au 1er janvier de l’année du recrutement (je crois que la limite d’âge a été supprimée, c’est à confirmer)
  • Être de nationalité française ;
  • Être apte physiquement ;
  • Être titulaire d’une licence (sans un Bac +3, vous ne serez pas retenu dans les présélectionnés)

Les épreuves et les coefs sont composés ainsi :

11

3. Première étape, la sélection du dossier

A la différence du concours SOG ou des autres concours OG, il n’y a pas d’épreuves écrites : c’est une sélection sur dossier. Le site de la gendarmerie fournit la liste détaillée des pièces à fournir lors de l’inscription en ligne. Ce qui fait la différence, c’est la lettre de motivation et dans une moindre mesure votre diplôme.

La lettre de motivation est le seul élément qui peut vous faire sortir du lot. Ne la négligez pas ! Il s’agit là d’exposer clairement vos motivations à commander et à manager des hommes au quotidien.

  1. Deuxième étape : la VM

J’ai fait un RETEX pour le concours SOG que j’ai également passé. La VM est identique ! Allez voir ici

  1. Troisième étape : entretiens et sport

L’entretien avec le psychologue est sensiblement le même que lors du concours SOG … sauf plusieurs points ! Tout d’abord, le psy évaluera votre capacité à commander et à être un chef ! Car dès la sortie d’école l’OSCE est un chef opérationnel et il doit avoir les épaules pour commander. Dès lors de nombreuses questions vont tourner autour de ces points, sur votre rapport aux armes, à la mort …

L’entretien avec le jury est l’élément capital. Vous serez en face d’un général et des autres membres du jury qui sont des officiers supérieurs. Le but est de voir si les candidats ont les capacités intellectuelles, morales et des chances sérieuses de suivre la scolarité à l’EOGN dans de bonnes conditions. Le sujet que j’avais tiré était « Y’a-t-il des guerres justes ? », que j’ai préparé pendant 20 minutes, puis présenté pendant 10 minutes avant d’avoir des questions pendant 20 minutes. Les questions sont très poussées, à la fois sur le sujet mais également sur la motivation réelle du candidat, ses connaissances de la gendarmerie et du corps des officiers, sur le statut d’OSC-E, les contraintes du métier, les exigences de l’état d’officier et le premier emploi de commandant de peloton en GM.

Passer devant un général et des officiers supérieurs est très impressionnant et il vaut mieux y être préparé en s’entrainant devant ses proches !

Enfin pour le sport, le barème est le suivant :

15

Le barème est le même pour tous les concours OG et il est très difficile ! Le mieux est de s’entrainer avec acharnement sur toutes les épreuves et ne pas négliger les entrainements fractionnés, surtout pour le 3000m, car beaucoup de candidats n’ont pas le niveau sportif requis. A vous de tirer votre épingle !

Bonne chance aux futurs candidats et j’espère que ce RETEX sera utile !

3 J'aimes

Wahou ! Sacrées contributions aujourd’hui, merci pour ce partage :clap::slight_smile:

1 J'aime

Costaud le barème course !

1 J'aime

Super le retour d’info ! :+1:

Où as-tu vu/entendu que la limite d’âge a été supprimé ?

1 J'aime

Dans le rapport de jury de la session 2019, à la deuxième page concernant la présélection. Voici le lien.

Je ne veux pas faire le rabat-joie, mais c’est un statut précaire (moins que l’aspirant volontaire).
Tous les 4 ans la hiérarchie peut choisir de ne plus vous garder, et je ne suis pas sûr que beaucoup atteignent la limite du nombre d’année, voir obtiennent une pension.
Comme tous ceux qui ne sont pas de carrière, en cas de blessure grave par exemple, ça risque de ne pas être renouvelé.
Et combien sur ceux qui demandent à passer de carrière obtiennent le changement de statut ?
De plus il faut voir si c’est le même statut que les officiers de carrières, c’est à dire que l’OSCE a les mêmes droits pendant et après son contrat.

Pour autant, si vous voulez faire 8 ans puis devenir manager dans le civil, c’est intéressant.

@Marroux : Pas sur que ton lien soit bon, il ne me redirige nul part quand je clique dessus.

@Maverick :Le problème est qu’il n’y a pas beaucoup de retour d’informations sur ce concours.
Je vais tacher d’en savoir plus la semaine prochaine en allant voir mon CIR.

C’est aussi un moyen pour les plus vieux (comme moi) de pouvoir concourir au statut d’officier.

Et comme tu dis, ça peut apporter des billes pour la reconversion dans le civil par la suite.

@Spinler : En effet, le lien était erroné. Voici la page des rapports de jury OG 2019, il n’y a qu’à choisir OSCE ici. Je joins la capture d’écran de la partie du rapport qui t’intéresse si cela ne marche toujours pas :

@Maverick : C’est en effet précaire puisque par définition il s’agit de contrats renouvelables. Comme je le disais, il y a trop peu de recul pour pouvoir en juger. Cependant, une formation d’officier est assez onéreuse, même si elle raccourcie en comparaison d’autres recrutement : la gendarmerie n’a aucun intérêt à ne pas renouveler les contrats d’autant plus que les postes d’OSCE répondent à un besoin immédiat d’encadrement en GM. De plus, un OSCE est un officier à part entière donc il a les mêmes droits et devoirs q’un officier d’active. La seule différence est son contrat et sa perspective de carrière.

Enfin, pour les risques inhérents au service, dès la quatrième ou cinquième année, des possibilités de reconversion sont offertes. Mais il est vrai qu’il faut bien prendre en compte la précarité du poste et de ce recrutement avant de le tenter.

Le mieux étant de contacter un CIR qui sera plus compétent que moi pour aborder diverses questions

Merci pour le lien.
En fait la limite d’age vient simplement d’être retiré pour ce concours, pour les précédents elle était encore d’actualité.

Quand on voit la moyenne des notes ce n’est pas exceptionnel…:thinking:
Soit les critères de sélections sont très relevés, soit les candidats manquant de préparation (voir les deux).
Et avec seulement 10 places offertes c’est très sélectifs.

1 J'aime

Je reviens compléter le sujet avec quelques infos supplémentaires, les réponses proviennent du BPO (bureau du personnel des officiers).

  • L’OSC-E n’est-il pas un statut précaire? Le renouvellement de contrat se fait il aisément (sous réserve de bonnes appréciations en interne)?
    Oui il s’agit d’un statut précaire car contractuel. En gestion, en l’état actuel des besoins, les renouvellements sont la règle sous réserve de la bonne manière de servir.

  • Quelles carrières peuvent s’ouvrirent en gendarmerie à l’issue du contrat OSC-E ?
    Les OSC-E en activité en gendarmerie, qui remplissent les conditions requises, ont tout intérêt à présenter les concours d’officier de carrière.
    Les conditions d’activation sont restrictives : grade de chef d’escadron – 10 années d’ancienneté – moins de 45 ans – diplôme ou certificat validant la fin de 1ere année de Master – réussite du concours ES2.

  • Quelles perspectives offrent le dispositif de reconversion à l’issu du contrat ?
    Le BPO n’a pas de visibilité sur ces perspectives, contacter le COR ou le bureau de la reconversion.

  • La mobilité des OSC-E est la même que celles des OG ?
    Affirmatif. Mais la mobilité n’est pas systématique.

  • Quand les OG sortent de formation ils valident un Master 2, qu’en est-il des OSC-E ?
    La formation OSC−E étant plus courte, il n’est pas possible de valider un Master 2.

  • Quelle est la rémunération en école ?
    Tout dépend du statut du candidat :
    Civil : rémunération de soldat pendant 3 mois – 1 mois aspirant – puis sous-lieutenant
    Militaire : rémunération d’ aspirant 4 mois – puis sous-lieutenant

  • En sortie d’école la solde est inférieure à celle des OG, du coup comment évolue-t-elle dans le temps ?
    Les OG suivent une scolarité plus longue, leur ancienneté est donc plus importante en sortie d’école …
    Les grilles indiciaires des OSC et des OG de carrière sont les mêmes : les rémunérations évoluent donc de la même manière, à grade et ancienneté de grade identiques.

  • Si je comprends bien, la solde sera la même que les OG, juste « décalée » d’un an du fait de la scolarité plus courte ?
    Exactement, à grade égal salaire égal.

1 J'aime