Brigade rapide d'intervention

Bonjour,
N’ayant vu aucun topic sur ce sujet je me lance !
Je me présente, Matthieu, bientôt 18 ans, et j’aimerais devenir SOG ! (En passant par la petite porte, le concours interne en étant au préalable GAV :wink: )

Enfin là n’ai pas le sujet, je voudrais me spécialiser en tant que pilote dans une Brigade Rapide D’intervention (je ne sais pas si ce nom est encore d’actualité), pilote de la Megane Rs en gros.
Est-ce que quelqu’un pourrait me renseigner, comment se passe le recrutement? Quelles conditions dois-je remplir ? Et si possible avoir un petit RETEX de quelqu’un déjà dans la branche.
Merci !

1 J'aime

Il faut être sous oss de carrière ,être si possible en pmo et attendre un appel a volontaire, la il y en a eu 1 ce mois ci .Le premiers en 6 ans. Y’a des places mais peu de budget.

Ah oui je vois, ça veut dire quoi être en pmo ?
Donc on ne peut pas postuler quand on veut ? Il faut attendre un appel au recrutement ?

Tout a fait la y’en a eu 1 en 6 ans donc faut être patient ^^ c’est le peloton motorisé.

Peleton motorisé

Ah oui en effet 1 en 6 ans faut être patient ! Merci

1 J'aime

Et avec beaucoup de candidats faut prévoir différents plans.

Pour clarifier certains commentaires. Les BRI, Brigades Rapides d’intervention, ont été intégrées aux Pelotons autoroutes ( PA ), aussi appelés Pelotons motorisés ( PMO ) en 2015, sous la forme des Equipes Rapides d’Intervention ( ERI ). Essentiellement la même chose, avec les Mégane RS notamment, mais on ne parle plus de BRI.

1 J'aime

Oui j’ai d’autres idées en attendant de voir rejoindre cette unité, notamment le PSIG si possible

Source Gendarmerie du Rhone Facebook

Les Équipes Rapides d’Intervention (ERI) sont composées de spécialistes de la sécurité routière qui interviennent sur les grands axes autoroutiers.

:arrow_right:Missions:
Les ERI sont chargées des mêmes missions que les motards de la gendarmerie, mais interviennent en véhicules rapides d’intervention. Elles exécutent principalement des missions de police sur les axes autoroutiers.
Ces missions sont les suivantes :
:white_check_mark: Renforcement des effectifs des Pelotons d’Autoroute (PA) dans des opérations de surveillance générale des axes autoroutiers, des péages et des aires de repos, notamment la nuit pour empêcher les vols et agressions.
:white_check_mark: Prévention par une présence sur les axes autoroutiers au sein des courants de circulation, à bord de voitures rapides d’intervention. Leur mission est alors de protéger les usagers de la route en repérant les infractions et les conduites à risques. Les ERI luttent contre la délinquance et l’insécurité routières.
:white_check_mark: Interception des automobilistes qui ne respectent pas la réglementation en matière de sécurité routière et le code de la route ( grands excès de vitesse par exemple) .
Les véhicules très rapides des ERI permettent notamment d’arrêter des contrevenants qui conduisent des voitures de sport ou des motos rapides. Les gendarmes luttent également contre les différents trafics, notamment en interceptant des go-fast.
:white_check_mark: Escorte de véhicule de transport de sang et d’organes, ou ambulances pour permettre à ces véhicules d’arriver le plus vite possible à destination, sans pour autant mettre leurs vies et celles des autres en danger.

:arrow_right: Effectifs des ERI
Les escadrons départementaux de sécurité routière (EDSR) sont au nombre de 90. Ils sont répartis sur l’ensemble du territoire national et comptent plus de 7.000 gendarmes.
Les ERI sont quand à elle composées au minimum de :five: gendarmes et :one: gradé, placés sous l’autorité du commandant de l’EDSR.

:arrow_right: Véhicules des ERI :racing_car:
Depuis 2011, les ERI sont équipées de voitures Renault Mégane RS qui ont remplacé les célèbres Subaru Impreza WRX.
Les Méganes RS sont de vrais bolides de plus de 275ch qui peuvent atteindre la vitesse de 200km/h en 20 secondes (départ arrêté), et intercepter en une minute un véhicule lancé à 190km/h sur l’autoroute.

:arrow_right: Devenir pilote à l’ERI
:white_check_mark: Les gendarmes des ERI sont recrutés parmi les sous-officiers de la gendarmerie.
:white_check_mark: Les gendarmes qui réussissent les tests de sélection suivent ensuite une formation de pilote de Véhicule Rapide d’Intervention VRI :
:heavy_minus_sign:cours théoriques sur les transfert de masse, la force centrifuge et la force centripète,
:heavy_minus_sign:stage de pilotage,
:heavy_minus_sign:conduite en milieu étroit,
:heavy_minus_sign:demi-tour au frein à main,
:heavy_minus_sign:demi-tour en marche arrière,
:heavy_minus_sign:conduite depuis la place passager,
:heavy_minus_sign:percution avec d’autres véhicules.

A l’issue de ce stage, et en cas de réussite, les candidats sont nommés pilotes VRI et sont affectés au sein de l’ERI de leur zone de rattachement. Tous les trois ans, les compétences des gendarmes pilotes sont vérifiées et complétées lors d’un stage de consolidation. Pour accéder à ce stage de consolidation, le gendarme doit naturellement passer un examen médical.

Bonne lecture !

6 J'aimes

C’est en cas de conduite accompagnée ? :rofl:

2 J'aimes

Merci beaucoup, très intéressant ! :slight_smile:

Ou si on a décidé de se faire un petit kiff :joy: « tiens aujourd’hui on va essayer un slalom entre les voitures les yeux bandés » :joy:

1 J'aime

Faut pas me demander… J’ai juste fais un copier/coller et lu dans les grandes lignes XD

1 J'aime