Scientifiques, mordus du numérique, un nouveau concours s'ouvre

La gendarmerie évolue, s’adapte, c’est bien connu. Pour accélérer sa transition numérique, un nouveau concours officier ouvre donc, accessible aux titulaires d’un Master II ou d’un diplôme d’ingénieur.

Plus d’infos :

https://www.lagendarmerierecrute.fr/actualites/un-nouveau-concours-officier-de-gendarmerie-scientifique-s-ouvre

C’est moi ou ils ont juste fait une branche au recrutement sur titres ?

Je suppose qu’il fallait rassurer les gens qui ont un profil scientifique et qui (comme moi) pensaient que les candidats au concours d’officiers venaient tous avec un cursus de droit ou de management en poche.

Sans doute ont-ils pris la solution la plus « visible ».

C’est un peu ça.

En ce moment ils ont besoin de monde pour tout ce qui est numérique, ils s’assurent comme ça d’attirer quelques talents en proposant un statut et une rémunération un peu plus élevée, je pense :wink:

Pour être honnête je suis plutôt intéressé par ce concours, mais je ne comprends pas trop les débouchées au vu des informations disponibles sur le site.

Je m’explique, j’ai un profil assez « informaticien » je suis titulaire d’un bachelor en informatique et j’avais hésité continuer sur un master II dans la même voie. À l’époque l’on m’avait soutenu que les candidats officiers (par titre ou simplement par concours) venaient avec un cursus de droit ou de management pour justifier leurs atouts pour l’institution (et donc qu’avec une formation uniquement numérique c’était compliqué de s’adapter au niveau).

Aujourd’hui je sais en effet que ce n’est pas le cas, mais je ne suis toujours pas certain des portes que peut ouvrir ce concours, je souhaite mettre à profit mon expérience et ma passion pour l’informatique, mais je ne souhaite pas non plus être « parqué » dans un bureau dans une unité spécialisée du genre C3N. Je cherche un équilibre entre terrain généraliste et enquêtes au long cours.

Ma question est donc est-ce que ce concours offre ce genre de possibilités ? Est-ce qu’un candidat OGS sera « séparé » du reste des officiers par un statut scientifique ?

Actuellement je suis la voie sous-officiers pour me frotter au terrain un peu plus rapidement et pouvoir voir les opportunités de carrière arriver d’un peu plus loin mais ce nouveau concours me fait réfléchir.

De ce que je retiens c’est que très clairement, aujourd’hui la gendarmerie manque grandement de profils développeurs web. L’institution est en train de retravailler beaucoup de leurs sites web, ils créent des applications mobiles internes (et une pour le grand public) et ils accentuent de plus en plus leur communication via le web à échelon groupement. D’où la création de ce concours je suppose.

A moyen ou long terme bien sûr, si tu postules à ce concours c’est pour armer un poste dans un bureau surement au STSI². Si tu ne connais pas le STSI², va faire un petit tour sur leur page Linkedin, depuis plusieurs semaines ils recrutent grandement des civils. Mais il n’y a pas que des civils dans ce service, il y a aussi des policiers et des gendarmes, le poste étant basé à la DGGN.

Si tu souhaites au contraire plutôt une carrière opérationnelle avec peut-être par moment des affectations dans des services informatiques, privilégie peut-être plutôt le concours SOG ou le concours OG traditionnel. C’est ce que je privilégie personnellement.

Regarde cette info concernant le recrutement SOG :

Les lauréats de ce concours pourront alors se porter volontaires afin d’intégrer une compagnie d’élèves gendarmes spécialisés dans les domaines spécifiques touchant au numérique, cyber, informatique, sécurité des systèmes d’information, intelligence artificielle.

Comme je te dis, la gendarmerie a de très grand besoins dans ce domaine à priori :wink:

1 J'aime