RETEX : Incorporation (EG de Tulle)


#1

Hello les gens !

Comme promis, un petit retour sur mon incorporation à l’école de gendarmerie de Tulle, où je suis entré le 19 novembre.

Arrivé le dimanche soir, j’ai été accueilli – comme mes camarades – par l’équipe de cadres de ma compagnie, où on a effectué les formalités d’arrivée (contrôles de la convocation, pièce d’identité, permis, carte grise et assurance pour les véhicules, etc.), puis premier repas au mess avant de revenir finir quelques papiers.

Premier rassemblement et rapport pour les premières consignes, perception des couvertures et draps pour le couchage et go s’installer dans les UV (unités de vie, c’est comme ça qu’on appelle les "dortoirs").

Pour ce qui est des bâtiments de notre compagnie, ça s’organise avec une partie centrale où sont les salles de cours de notre compagnie, où seront dispensés les instructions par nos cadres, les bureaux du commandement de compagnie, et enfin deux ailes où se répartissent les UV, sur deux étages.

La première semaine s’organise les balbutiements de notre vie en compagnie. Répartition en pelotons, on apprend à se comporter comme il faut en tant que militaire, la politesse militaire, la façon de se présenter. On insiste bien sur le règlement intérieur, qui fait foi de "livre de loi" entre les murs de l’école.

On passe aussi entre les mains des différents services de l’école : Service de Santé des Armées, pour la visite médicale d’incorpo, la chaîne d’habillement où on essaye les pièces de nos futures tenues, un entretien avec l’un des cadres de notre peloton histoire qu’on nous connaisse un peu mieux. Tout ça prend du temps, parce que nous sommes quand même 122. La semaine est plutôt lente et ennuyeuse, au sens où on n’attaque pas vraiment dans le vif, mis à part le rythme auquel il faut s’habituer.

Ce rythme, c’est (en moyenne) levé à 5h00 pour se préparer et ranger la chambre, descendre au rassemblement avant le petit-déjeuner vers 6h00, puis retour à la compagnie pour les TIG du matin, et début des cours. Rassemblement avant le repas du midi, direction le mess et retour à la compagnie, on a quelques minutes de répit avant la reprise des cours. 17H30, c’est l’heure des TIG de la fin de journée, et l’heure où on fait tout ce qu’on peut avoir à faire : laverie, foyer, convocation avec un cadre pour un entretien, régler quelque petite affaire… 18h30 c’est le dîner, puis retour à la compagnie. Étude le soir entre 20h et 21h30-22h , et la journée se termine. Extinction des feux pour 22h30.

La deuxième semaine, on a déjà un peu les bonnes habitudes, ça rentre vite. On a reçu quelques cours de base, particulièrement sur la manière d’être du militaire, quelques notions propres à la gendarmerie comme la sécurité des casernes, les fondamentaux théoriques de l’intervention professionnelle, l’usage de la force et (déjà) le cadre légal de l’usage des armes.

Premiers cours d’armement avec le MIP (moniteur d’intervention professionnelle), on découvre le SIG Pro 2022. D’ailleurs, un mot à ce sujet : les élèves gendarmes recevront maintenant dans leur pack armement leur propre arme de service, et ce dès l’école. C’est pourquoi nous passerons le CIAPT pour cette arme dès que possible, afin de percevoir notre arme et de pouvoir prendre rapidement les tours de servitude au poste de police.

Pendant ces deux semaines, les effectifs ont déjà changé. De 122 théorique à l’incorpo, nous n’étions déjà que 121 (une personne ne s’est jamais présentée). On a eu un démissionnaire, et deux ont été déclarés inaptes définitifs. Nous restons donc à 118.

Les premières activités physiques sont l’occasion de procéder à la catégorisation des effectifs. On nous évalue sur 4 critères, sur la base de quoi nous seront répartis en 3 groupes de niveau. Au programme : monter de corde lisse sur 5m, pompes, abdos, tractions, et un 3000m.

Mais ce n’est pas fini. Les moniteurs de la SEFI (Section Éducation aux Fondamentaux de l’Intervention) nous réservent une petite mise en bouche : pompes, gainage, quadrupédie, et gravissement du grand talus derrière le gymnase (qui présente une belle hauteur et une pente importante). Final : plus de jambes, plus de jus, deux malaises et une entorse dans les rangs.

On termine la semaine sur le petit truc sympa qui fait plaisir : la perception du paquetage, enfin arrivé. Pour les anciens civils, on parle de 3 cartons assez conséquents, qui contiennent pas mal de choses, mais on sait déjà que le nombre d’effets kakis sera un peu juste. On ajustera au besoin.

Je profite de ce premier week-end de repos (que je passe à l’école) pour vous raconter ça. Bilan de cette quinzaine : on a déjà un aperçu de ce dont sera faite la phase kaki de la formation. Ça va piquer, mais on s’adaptera. Ceux qui n’y arriveront pas devront au minimum se faire donner au maximum pour montrer leur détermination, sinon ils devront partir (ou échouer à l’issue). Je sens que ça ne sera pas simple physiquement pour moi, mais le mental est là. Je vais profiter du week-end pour récupérer et découvrir Tulle. Puis on va se replonger dedans.


#2

Merci beaucoup :slight_smile:

Tant que le moral est là-> tout va :slight_smile:

Bonne continuation tu et donne nous quelques nouvelles :slight_smile:


#3

Merci pour ce retour ! Très intéressant !
Gardes le moral et tout ira pour le mieux. Courage et bonne continuation. :wink:


#4

Merci pour le RETEX, garde la pêche :muscle:t3:
Ça veut dire quoi CIATP?


#5

Certificat Initiale d’Aptitude à la Pratique du Tir. :slight_smile::slight_smile:


#6

Merci pour ces retour.


#7

Merci du compte rendu. Les deux inaptes définitifs l’ont été suite à quoi? Blessure suite à l’entraînement?


#8

Non, ancienne blessure au genou pour l’un (j’imagine que le médecin militaire a jugé sa guérison imparfaite), et hypertension pour l’autre


#9

Dommage pour eux, j’aimerai Pas être à leur place, surtout pour l’attente, puis d’arriver au but et être écarté… je ne le souhaite à personne. Merci pour ta réponse rapide, ça paraît égoïste mais d’un autre côté je suis rassuré, je m’attendai a ce que cela soit arrivé lors de la VM d’incorporation. J’espere que pour le reste de ta compagnie y compris toi, vous échapperez à ce genre de blessures (y compris nous). Donc courage à toi et bientôt a nous. Et merci pour ces infos elles sont importantes :wink:


#10

Ha les boules :weary:
Inapte pour hypertension à la VM en entrée d’ecole. Pourtant il a passé la VM Initiale…Bizarre.
N’hésite pas à nous envoyer des photos :hugs:
Tu dois être beau comme un camion en uniforme, lol.


#11

Pour le moment, pas la possibilité d’enfiler le treillis, car certains n’ont pas perçu certains effets (veste de combat ou pantalon). Ils devraient pouvoir s’en fournir ce week-end, car ils sont parmi ceux qui sont partis pour le repos. J’espère pouvoir enfin être en kaki lundi :pray:


#12

« Je sens que ça ne sera pas simple physiquement pour moi, mais le mental est là. »
Que veux-tu dire Julien, tu as peur de ne pas tenir la cadence?


#13

Tu connaîtrais le modèle des treillis ? Genre Félin, F1 ou F2 ? :innocent:


#14

Non, je sais que ça le fera justement parce que j’ai le mental, mais je sais que physiquement ça va appuyer dur. Mais bon, j’ai des raisons d’être motivé, et puis il y a le groupe qui fait qu’on se tire vers le haut. Donc pas de souci à l’horizon


#15

Ceux dans le paquetage perçu sont des treillis “Guerrilla camo centre europe” : pas de bas de jambe resserré.


#16

Oula ça fait peur pour la VM… J’ai une ancienne fracture de la malléole sans séquelles j’espère que ça passera (j’avais eu que des 1 à la VM initiale).
C’est une VM plus poussée du coup?
Pour l’entorse à l’entraînement la personne est déclarée inapte ou repos?
Te concernant, malgré le fait que tu sois sportif tu as peur que ce soit difficile, ça promet xD.
Merci en tout cas!


#17

Disons que j’ai l’impression que l’un des deux médecins de l’antenne médicale est plus dur que l’autre. On a eu au moins quatre personnes qui ont du voir un cardiologue, dont trois sans jamais avoir eu connaissance de problèmes cardiaques auparavant (et aucune suspicion à la VM du concours…).
La VM n’est pas plus poussée, elle est juste adaptée au cas de chacun. Pour les anciens civils qui avaient donc un certificat d’aptitude datant de moins d’un an, passage à la vaccination, visite avec le doc, prise de sang pour ceux qui n’ont pas de carte de groupe sanguin et c’est fini. Les anciens GAV dont la dernière visite médicale était bonne à refaire ont eu droit à la totale (et c’est sans doute pour ça que certains problèmes ont été décelés).

Par contre @V_F_R, on ne peut pas vraiment dire que je sois sportif, loin de là, donc normal que je subisse. Et puis mon âge ne m’aide pas non plus, mais bon. Disons qu’à 35 ans, malgré que je ne lève pas une traction, et que niveau abdos et pompes ça soit plutôt moyen-moins, j’ai terminé le 3000m dans les 50 premiers, alors je suis plutôt content.


#18

@Julien à ben oui y’a de quoi être fier putain !
D’accord je pensais que l’on repassait tout.
Donc moi je suis civil et simplement le coup de la cheville, mais ça devrait passer j’ai rien eu depuis et 0 séquelles.


#19

Comme nous a dit un adjudant : moins ils en savent, mieux on se porte. S’il n’y a rien de spécial mentionné à ton dossier médical, n’en parles pas. Et n’en parles pas si on ne t’en parle pas. Tu aura d’autant plus de chances de passer au travers.


#20

Yep.
Bha c’est marqué dans mon dossier médical car dit à la VM d’incorpo.
Mais marqué S1 ET G1 aussi donc Normalemenr ça devrait aller.