Prime de risque

#1

Dans la gendarmerie il y a t’il des primes de risques en fonctions des interventions ?

#2

En sus de la solde, les gendarmes peuvent bénéficier de primes qui viennent s’y ajouter selon les cas.
Le supplément familial est disponible selon la situation maritale et parentale du gendarme. Un OPJ touche une prime mensuelle comprise entre 50 et 90€. Des primes de technicité peuvent aussi intervenir selon les cas, et la prime de haute technicité (pour les plus expérimentés) atteint 200€ mensuels.
L’allocation des missions judiciaires de la gendarmerie va être revalorisée pour atteindre 105€ cette année, elle est allouée aux gendarmes exerçant en BTA et en CB.
Existent aussi les primes d’habillement (après 3 ans de service), les primes complémentaires police (pour compenser la disponibilité des personnels), les primes de qualifications techniques (pour les majors ou adjudants-chefs titulaires du diplome de qualification supérieure 3ème partie)…

L’indemnité de sujétions spéciales de police, elle, s’apparente à ce qu’on appelle couramment “prime de risques”, et est attribuée selon le lieu d’affectation pour les sous-officiers, selon le grade pour les officiers.

P.S.: Si ces primes valent pour les officiers et sous-officiers, les GAV peuvent bénéficier d’une Indemnité Spécifique Spéciale, revalorisée en 2016. Elle devra atteindre 28% de la solde en 2019, soit 109€ de plus qu’avant la revalorisation.

3 Likes
#3

Tres bien merci pour vos explications :slight_smile: