Police judiciaire en gendarmerie?

(( Deux sujets semblables sont déjà sur le forum, mais je n’ai pas pu y trouver de témoignage ou de réponse aux questions/craintes que j’ai ))

Bonjour, j’ai besoin de vos avis ! Voilà ma situation,j’ai 19 ans et j’ai passé les concours d’entrées dans la police et dans la gendarmerie ( gardien de la paix pour l’un et sous-officier pour l’autre ). J’ai obtenu mon concours de sous officier cette année, étant classé 491 ème, je vais sûrement entrer en école durant cet été voir début d’année scolaire. Je suis toujours en attente des résultats pour le concours de gardien de la paix, qui tomberont durant cet été. Vous l’avez sûrement déduit, je vais devoir faire un choix entre la police et la gendarmerie rapidement. Je ne veux vraiment pas regretter ma décision, c’est pourquoi vos retours seront très importants pour moi. Je connais les principales différences entre les deux institutions mais voilà, j’hésite toujours. Voilà mes ambitions professionnelles : J’aimerais travailler en région parisienne, être amené à faire des missions à l’étranger et me diriger plus vers de la police judiciaire sachant que j’aimerais intégrer une gendarmerie mobile ou une compagnie républicaine de sécurité en début de carrière.

Mes craintes dans la gendarmerie sont de me retrouver dans une petite bourgade de 300 habitants où il n’y a pas d’action. J’aimerais également faire de la police judiciaire par la suite, j’ai également peur qu’il n’y est pas beaucoup de judiciaire dans la gendarmerie. Je me trompe peut-être mais d’après les statistiques que j’ai vues, la police nationale traite 75% à 80% des crimes et délits.

En gros, lorsqu’on est OPJ en GN, y’a t’il autant de mission que en PN ?
Y’a t’il des gendarmeries départementales en région parisienne ?
Pourquoi avez vous choisis la police et pas la gendarmerie ( même si j’ai bien conscience qu’il y a déjà un sujet sur ça, mais il date un peu ).

Voilà, donc j’attends vos avis, si des personnes ayant connu les deux institutions pouvaient répondre ce serait génial, mais toute réponse sera bonne à prendre. Sachant qu’on est sur un forum dédié à l’univers de la gendarmerie, les avis seront forcément subjectifs mais essayait d’être le plus neutre possible avec ce que vous savez ! (( Pas d’anti police nationale mdr ))

C’est bien, tu as des objectifs, même s’ils parfois assez loin les uns des autres.

  • Pour commencer les Mobiles et les CRS ne font quasiment pas « d’enquêtes judiciaires ».

  • Aller en mission à l’étranger est possible, pour la Police c’est surtout au niveau européen (surtout pour de la coopération entre polices), et pour la Gendarmerie au niveau européen (pareil) et dans le monde entier (coopération, OPEX, formations des forces de l’ordre nationales…).
    Tout dépendra soit de l’unité dans laquelle tu es, soit de l’appel à volontaire auquel tu aura répondu.

  • Pour la région parisienne, intra-muros ce sera la Police si tu veux du judiciaire. En dehors des murs tu aura la Gendarmerie, soit départementale, soit des unités spécialisés qui peuvent aussi faire du judiciaire.

  • Un gendarme de brigade touche à tout, et au judiciaire entre autres.
    Tout dépends ce que tu entends par « judiciaire ». Si c’est s’occuper des grandes affaires ou des vols, violences… Même si CHAQUE cause mérite d’être défendue.

  • Il y a aussi les brigades et sections de recherches, qui sont spécialisés dans les enquêtes judiciaires.

  • Un commissariat de Police est pour beaucoup divisé en bureaux spécialisés, donc si tu veux une tâche judiciaire spécifique à coup sûr, c’est vers eux qu’il faut aller.

  • Un OPJ Police (« affaires générales » ou dans un bureau « spécifique », ne fait quasiment que des missions d’OPJ, même si aujourd’hui il semble qu’il regardent du côté des OPJ Gendarmerie.

  • Il y a une chose qu’il ne faut pas oublier, la plupart de ceux qui font des enquêtes judiciaires ont fait des missions « de base » (surveillance générale…) avant.

  • Il faut aussi prendre en compte la différence d’ambiance entre les deux. :grin:

4 J'aimes

D’abord merci beaucoup de ta réponse et de ton attention. Un OPJ en gendarmerie ne fera donc pas que de la police judiciaire ? Il va continuer à aller sur le terrain ? ( en tout cas plus un qu’un opj en PN ? )

Concernant la mobile ou la crs, j’ai bien conscience qu’il n’y a pas de judiciaire, c’est d’ailleurs pour ça que je veux en profiter, pour l’expérience de vie, voyager etc…

Comment intègre-t-on une section de recherche ou une brigade territoriale ?
Et enfin, quand tu parles de différence d’ambiance, que veux tu dire ? Tu pourrais préciser :thinking:

Pour compléter la réponse de @Maverick,

En gendarmerie, la brigade territoriale est le socle des saisines de gros dossiers. Les unités spécialisés jud (Principalement brigades et sections de recherches) ont TOUTES des militaires avec souvent une dizaine d’années d’expérience. Les seuls qui n’ont quelques fois pas d’expériences en judiciaire sont les gradés issus du cursus universitaires, mais qui trainent souvent un bagage en études de droit / psycho en contrepartie.

Mais la base de beaucoup d’enquête est en brigade territoriale. Tout part de là, et il est nécessaire d’y avoir de bons OPJ également. Puis c’est formateur sur beaucoup d’autres choses que le jud, en plus d’y être passage oblige.

Niveau recrutement, BR et SR par appel à volontaire. Sans m’éterniser, ils savent déjà qui ils vont recruter avant même de lancer l’appel à volontaire, à toi de faire tes preuves sur le terrain et de te faire connaître :wink:

Pour finir, je pense perso que c’est un choix à faire sans regarder de statistiques. Surtout que la stat que tu donnes veut pas dire grand chose, puisque toujours statistiquement + ta ville est grande et dense, + tu auras + de crime et délit. La PN étant compétent sur toutes les grandes villes, c’est sûr qu’ils tirent les stats de quantité de crime et délit. Ce serait plus cohérent de donner le nombre de dossier criminel et délictuel / an / enquêteur OPJ.

Astreintes conséquentes en OPJ Gie, en faisant des « heures supp » (que je mets entre de GROS guillemets puisque ça veut rien dire chez nous) bien sûr non payées et non compensées de quelque façon vu le statut militaire.

Tu souhaites faire pas mal de chose, mais quelque soit l’institution, il te faudra faire des choix. Si tu as la possibilité de choisir quelle institution servir, tu devrais peut-être te baser sur la façon dont chacune va impacter ta vie et ton quotidien, que de seulement penser au côté « Pro » :wink:

Bonne journée !

3 J'aimes