Passer un concours militaire extérieur à la gendarmerie

Bonjour,

Je suis actuellement en ESOG. J’ai passé le concours sog en même temps que j’ai passé le concours d’infirmier militaire. J’ai été retenu qu’au concours sog. Or cette année est la dernière où je peux tenter le concours d’infirmier mili. Toutefois comme je suis en école (et donc engagé dans une carrière gendarmerie et avec peu de temps libre), je suis obligé de demander une permission exceptionnelle pour faire ce concours. Ma question est la suivante :

Peut-on me refuser cette permission exceptionnelle ?

Il est certainement mal vu de tenter un concours à côté alors que l’on s’est engagé en esog, à quel point et comment cette demande de passer le concours peut m’être préjudiciable (impact dossier, note d’aptitude ? ) ?

Nb : ne voyez pas d’aversion envers la gendarmerie, je souhaite seulement accomplir ma vocation de militaire en même temps que ma passion du secours.

Merci pour vos réponses :slight_smile:

Gendarmiquement

1 J'aime

T’es tu renseigné sur les métiers de la gendarmerie dans le secourisme ? Tu as beaucoup de possibilité dans cette institution également.

3 J'aimes

@SMS1 Mis à part dans le domaine de la formation au secourisme…

@Donovan Choix difficile… Ne pas suivre pas mal de cours en ESOG doit être préjudiciable (formation incomplète). Avoir choisis l’ESOG c’est s’être bien plus engagé que pour l’EGAV. Après si tu obtiens cette permission et que tu réussis le concours tant mieux. A voir quelles seront les conséquences de la démission.
Si tu es dans tes premiers mois de formation, tu dois être en « période d’essai », mais ne pas avoir l’autre concours serait alors préjudiciable car tu n’aurais ni l’un ni l’autre.
Bon courage pour décider !

1 J'aime

Oui après je n’ai besoin que d’un jour de perm exceptionnel pour passer le concours. Je ne vois pas en quoi ça compromet ma scolarité en école dans le sens où je peux poursuivre la formationd esog (même si il y aura le poid des révisions concours en plus). Le choix je n’aurais à le faire que si je réussi le concours. Le seul soucis que je pourrais avoir serait de compromettre un peu mon dossier en manifestant mon intention de changer d’arme… C’est ce que j’essaie d’éclaircir.

Les perspectives de secourisme en gn restent assez cantonnées à la formation pour l’instant à priori. J’attends un peu de connaitre les instructeurs pour poser la question en détail (que je vous partagerai d’ailleurs)

Ah oui, je pensais que tu voulais une longue perm pour réviser + le concours. Mais une journée ce n’est pas pareil.
Concernant la faisabilité de l’ESOG + les révisions concours, bonne question.
En EGAV c’est presque « normal » que certains essayent de passer des concours en même temps, en ESOG c’est moins sûr. D’où le fait que cela pourrait être moins bien vu.
A confirmer par des actives.

(On veut bien le retour sur le secourisme !)

Et une UIISC, tu y as pensé ? Peut-être dispo en VCA (pour infirmier c’est moins sûr).

Oui UIISC j’y ai aussi pensé, ils sont très accès feu et sinistres majeurs assez peu sur le secourisme et soins. Et je pense préférer quand même la gendarmerie :wink:

1 J'aime

:rofl:
Regarde quand même ce que le SSA peut proposer comme VCA au cas où.

1 J'aime