Parler des difficultés du métier

Bonjour !
J’ai passé un entretien complémentaire il y a peu (que j’ai raté), et une question portait sur les difficultés du métier du genre « selon vous qu’est ce qui est difficile dans ce métier » et j’ai dis ce que je tiens de gendarmes de carrière à savoir le rapport au négatif tout le temps,les horaires, la suite judiciaire des affaires, le rapport parfois difficile avec les supérieurs ou la population… Je ne sais pas si « c’était a dire » ou si je n’aurais pas du aborder cela, qu’en pensez-vous ? Et quelles sont pour vous les difficultés du métier ?

Euh en gendarmerie on compte pas ses heures donc forcément si tu trouve ça négatif ça va mal passé

1 J'aime

Perso je pars du principe que si on aime son métier y a pas de soucis à faire des heures supplémentaires, j’estime juste que parfois ça peut être une difficulté mais en soi ça ne me dérange pas…

Moi je ne trouve pas ça mal d’en avoir parlé, ça montre que t’es tout de même au courant de ce que le métier implique, que t’es conscient que c’est pas tout rose mais que tu choisis quand même cette voie. Après oui les horaires elles ne se comptent pas, ça on me l’a bien répété :joy:, ta solde sera la même peu importe tes heures, la clé en gendarmerie et qu’implique le statut militaire c’est la disponibilité.
Perso j’ai passé mon entretien la semaine dernière (concours SOG1) et j’ai parler des possibles difficultés à allier vie perso et vie pro notamment pour plus tard quand j’aurais des enfants en bas âge. Le fait justement d’avoir un métier prenant et passionnant à la fois, ça doit être de l’organisation.
J’ai aussi évoqué le fait que les forces de l’ordre ne sont pas forcément appréciées par tout le monde et qu’il faut apprendre à se protéger psychologiquement des insultes, des affaires délicates à traiter, de la misère sociale etc

3 J'aimes