Mutation Obligatoire?

Bonjour, hier je suis allé voir une participation du Cir de Lyon à un pole emploie pour une campagne de recrutement. J’aimerais être gendarme, ils m’ont dis par rapport à mon profil de faire GM, mais du coup ils m’ont dis si je veut rester par exemple 20 ans dans le même escadrons sans être muté c’est possible… est ce vrai ? car sur le net on vois toujours que c’est écris 4ans ensuite muté… J’aimerais avoir des réponses claires SVP. Ensuite pour finir quel poste ou métier en gendarmerie est top si on veut pas bouger de partout en France et etre muté… Je veut dire un poste fixe et on reste là ou on est pas besoin de déménager à chaque fois… Merci à vous ::smiley:

Le but de la gendarmerie c’est de bouger de base… Ce n’est pas intéressant de faire toute sa carrière dans la même unité… Sans compter que si tu veux monter en grade, il faut être muté, tu peux passer sur place mais il faut que la place s’ouvre .

3 J'aimes

Je me suis peut etre mal expliqué, je parlais apres avoir été opj ont peut rester ? :slight_smile: en fait ce qui me gene c’est etre muté tout le temps pour mon fils avec les écoles etc et la garde partagé…

Je suis fille de gendarme ( bon mes parents sont toujours ensemble), mais en grandissant, je me suis rendus compte que ,bouger tout le temps ça a des avantages, on est plus sociable, on a moins peur de bouger, cela permet de s’ouvrir plus facilement, de découvrir d’autres coins de la France

2 J'aimes

Réduire le nombre de mutations est possible.

1 J'aime

comment ? car je veut bouger le moins possible

Déjà comme l’a dit @Pauline17 gendarmerie va avec déplacements/mutations. Si c’est ce qui t’intéresse le plus d’autres FSI proposent un poste fixe.

Ensuite la mobile certes tu as ton logement, mais tu es surtout en déplacement, donc loin d’être toujours dedans.

Il faut demander aux actives, mais en passant de carrière puis en ne prenant que très peu de grades, il doit y avoir moyen de « stagner ».

2 J'aimes

Y’a moyen de stagner mais ne t’attend pas à avoir un un grade élevé alors…

Ouis niveau enrichissement personnel et professionnel, ce n’est pas intéressant de rester dans la même unité. Beaucoup de gendarmes sont en garde alternée et pas dans la même région ou département comme des civils d’ailleurs et ça n’empêche pas la garde.

1 J'aime

Arrêtez moi si je me trompe mais il me semble qu’à l’époque les mutations étaient obligatoires pour les sous off mais que ce n’est plus le cas maintenant. Seuls les officiers sont obligés de changer d’affectation régulièrement

Quand tu arrives en fin de carrière et que tu es dans une région qui te plaît rien n’empêche de te poser et attendre la retraite mais en début de carrière l’avantage c’est de pouvoir bouger pour saisir les opportunités ( qualifications, spécialités, avancement,…) et découvrir différents coins

2 J'aimes

Oui a l’époque, il fallait bouger environ tout les 5 ans

Merci énormément pour vos réponses ! vous gérer :smiley: ça roule donc autant vadrouillé au début et une fois qualifié rester là ou ont est bien, merci à vous

1 J'aime

Viser la mobile et ne pas vouloir bouger, c’est particulièrement paradoxal. Un mobile, c’est en gros 200 jours par an en déplacement…

La mutation fait partie du job. Ce n’est pas une obligation et certains gendarmes arrivent à faire une carrière avec très peu d’affectations différentes. Mais il ne faut pas rêver : jusqu’à un certain point, tu peux rester sur place, mais c’est alors autant sur le point géographique que professionnel.

Je vais prendre un exemple simple.
Tu arrives en gendarmerie, frais sorti d’école, et affecté en unité (on passera les détails du choix de l’affectation…). Une fois « mono-boule », il te faut compter les années pour passer de carrière, donc 4 ans à partir de ton premier galon.
Une fois de carrière, l’étape suivante, c’est passer chef. Ce qui veut dire en GD passer l’OPJ et en GM passer le DA.

Le truc c’est qu’en général, quand la Gendarmerie te fait passer une grosse habilitation, avec formation en amont et tout, elle considère que tu lui « dois » quelque chose. En gros, passant l’OPJ, tu dois genre 5 années de service à ta région.
Ce qui signifie, plus simplement, que tu vas faire tes premières demandes pour passer Adjudant dans cette même région.

DONC,
se posent 2 solutions à ta demande d’avancement :

  • soit tu dis être prêt à bouger : tu es donc susceptible d’être muté en prenant ton grade. Ca peut aussi vouloir dire avoir un poste à commandement
  • soit tu dis ne pas accepter de mutation : tu veux passer « sur place ». Là, c’est le jeu des chaises musicales, si une place d’ADJ se libère, tu peux espérer l’obtenir.

Sauf que dans les faits, c’est moins simple, puisque les personnels qui acceptent d’être mutés se voient souvent prioritaires sur toi qui veux passer sur place.

Pour résumer : oui, il est possible de faire toute une carrière en Gendarmerie sans être muté ou presque. Tu vois ces gars qui ont 55 ans, à 3 ans de la retraite et toujours avec leurs deux galons ? Ces gendarmes sous-off de carrière à vie ? C’est leur parcours. Pas de mutation, pas de poste à responsabilité (pas beaucoup de prérogatives non plus, du coup).

Ce sont des choix de carrière. Il t’appartient de voir ce que tu veux faire de tes années dans la maison.

6 J'aimes

Super réponse merci beaucoup ! Plus qu’a convaincre Madame de bouger haha :’) merci, perso je veut évoluer et être grader ! c’est plus je suis trop empathique pour mon fils changer d’école et copains tout le temps, ainsi que la copine qui dois chercher toujours un nouveau taff… mais bon elle a fait le choix d’être avec moi, va falloir qu’elle assure et gère à me suivre ^^
Merci à vous les copains !

2 J'aimes

Moi c’est ce que je dis, c’est au conjoint(e) civil(e) de se faire aux outrances du métier, si elle est avec tout c’est qu’elle accepte, c’est pas au gendarme de faire en fonction de …

Et pour ton enfant t’inquiète pas, sur le moment ça peut-être dur mais les petits se font rapidement de nouveaux copains.

3 J'aimes

Adorable ce que tu dis, oui déja je m’y suis fais à peu le voir, mais j’ai envie d’avoir d’autre enfants plus tard pour mettre de la vie dans la caserne et fonder ma famille :D. Oui c’est ce que je lui ai dis ^^ J’ai tant hate… Le cir de Lyon m’as dit c’est pas avant mars les inscriptions :/…

1 J'aime

Merci Julien ! Je ne suis pas l’auteur de ce post mais je tenais tout de même à te remercier pour ta réponse à la fois claire et précise.

Ayant démarré ma préparation du SOG1 depuis Novembre, j’avoue que je n’arrive pas encore à cerner précisément le fonctionnement de la gendarmerie mais j’imagine que ça va être plus clair au fur et à mesure du temps :grin:

Je pense aussi m’appuyer sur le Mémogend qui semble être un outil indispensable pour quiconque souhaitant en apprendre davantage sur la GN, surtout quand tu n’es pas du milieu initialement… :thinking:

1 J'aime

Les enfants de gendarme, on passe la meilleure enfance, pleins de copains, pouvoir jouer avec les 2 tons ,jouer dans les bureaux quand y’a des bouffes, pouvoir jouer dans la cour sans que les parents s’inquiètent :joy:

2 J'aimes

@Mirage N’hésite pas à poser des questions, c’est aussi le but du forum que vous ayez une vision la plus vraie possible. :sweat_smile:

@Lewis Après tu peux toujours essayer de changer entre école et collège, entre collège et lycée et lycée/université.

1 J'aime

Collège et lycée pour l’avoir vécu, c’est en pleine adolescence et c’est pas forcément le plus simple pour déménager ( crise d’ado tout ça, tout ça) alors que ma sœur ça a été entre école et collège et là aucun soucis pour s’intégrer.

1 J'aime

Il est possible pour un gendarme d’être dans son LCNAS pendant ses permanences et avoir à côté un logement « perso » où vit sa famille non?
C’est pas l’idéal niveau vie de famille mais c’est un bon compromis vie professionnelle / vie privée