GIGN : unité d'élite pour situation d'exception

#1

Qui pour s’engager ? :grinning:


source : Ministère de l’intérieur

8 Likes

#2

44226694-child-student-raising-his-hand

Moi Monsieur ! Moi monsieur ! Moi !:grinning:

2 Likes

#3

Peut etre un objectif dans le futur^^:grin::sweat_smile:

0 Likes

#4

Le rêve ! Dès que j’aurais les années et le grade requis je fonce sans hésiter accomplir mon rêve

1 Like

#5

Si j’ai la condition physique xD
Ça, PI2G ou bien à moto :slight_smile:

2 Likes

#6

Ça n’existe plus le PI2G… Maintenant c’est les Antennes GIGN, ils peuvent t’y envoyer si tu as échoué au prestage du GIGN mais qu’ils décèlent tout de même des qualités physique, techniques et morales.

Il faut être gendarme de carrière avec de supers états de service, apte troupes aéroportés à la VM, et être âgé de moins de 32 ans au moment de passer les tests et généralement de 26 ans au moins.

Mais je suis d’accord avec vous, c’est un rêve de gosse :muscle:t2::heart_eyes:

1 Like

#7

Oui bon heiiiiin l’esprit était là xD
À ben alors c’est mort: malléole interne fracturée = inapte pour le parachute (externe oui interne non).
Ce n’est pas dramatique :wink: ça laisse la place à meilleur que moi!

1 Like

#8

C’est mon rêve, c’est quand même l’une des meilleures unités d’élites dans le contre terrorisme et la libération d’otage (la meilleure pour moi).

Ps: le GIGN est une force spéciale au même titre que le CPA10, 13éme RDP etc … ?

0 Likes

#9

Oui le GIGN fait partie du COS : commandement des Opérations Spéciales.

0 Likes

#10

Les conditions de recrutement au sein du GIGN que vous évoquez (apte troupes aéroportées, âge) sont pour tout postes ou juste l’opérationnel?
Admettons un candidat qui aura plus de 32 ans avec de bonne conditions physiques mais qui souhaite faire du renseignement dans cette unité, par exemple.

0 Likes

#11

Il me semble que l’âge limite est de moins 34 ans pour les tests

0 Likes

#12

@Shergo06, Le 13e RDP… mon ancienne maison, une grande expérience !

Mais non, le GIGN ne fait pas partie du COS, on compte à ce jour au sein du COS la CCTFS ( transmission et commandement ), le 1er RPIMA, le 13e RDP, le CPA 10 pour l’armee du vent ( pardon ), FUSCO pour la marine, le 4e RHFS ( hélico ), l’escadron Poitou pour le transport et la logistique.

A savoir qu’on va aller à l’avenir vers un « COS sécurité intérieure » suite aux événements qui ont marqué le pays ces dernières années.

3 Likes

#13

Autant pour moi pour l’appartenance au COS, le GI peut occasionnellement renforcer le COS, mais j’étais persuader qu’il en faisait partie. Mea Culpa :stuck_out_tongue_closed_eyes:

2 Likes

#14

Respect à toi, j’ai vu le reportage de l’insider sur le 13e RDP c’est un truc de fou …
Sinon pour qu’une unité soit considérée comme une force spéciale il faut qu’elle fasse partie du COS obligatoirement ?
Si on part de ce constat, dans ce cas le GIGN n’est pas une force spéciale, même si c’est pourtant une unité d’élite militaire.

3 Likes

#15

La définition de FS est un peu floue… Mais de manière générale, un petit groupe ( stick ) capable de manœuvrer en autonomie, qui ont une haute technicité dans plusieurs domaines, et qui peuvent faire la différence face à un adversaire plus nombreux qu’eux, autant en guerre conventionnelle, que non conventionnelle. Après il y’a l’hostilité du contexte qui entre en ligne de compte… Donc à ce niveau, le RAID et le GIGN sont des forces spéciales, sans conteste !

@Shergo06 Exceptionnel ce reportage ! Du coup l’adjudant Chef mentionné qui le suit pendant le reportage « Che » est un instructeur :slight_smile:

1 Like

#16

Je serais curieuse de connaître le nombre de femmes en unité d’élite quand même :thinking:

2 Likes

#17

Il me semble qu’au GIGN y’en a 3/4 mais en groupe observations et non interventions.

0 Likes

#18

Intervention il n’y a aucune femme si je me trompe pas

1 Like

#19

Il y a un reportage le 17 sur le GIGN sur C8

6 Likes

#20

Oui c’est ce que j’ai précisé

0 Likes