Gendarme N'TECH

Bonjour,

Je recherche quelqu’un qui aurait des informations sur la spécialité N’TECH qui m’intéresse.
J’ai les diplômes qui vont vers cette spécialité et j’aimerais en savoir plus sur le poste de correspondant N’TECH.

pour suivre

Il me semble que tu accèdes à cette formation sous AAV

J’ai vu un reportage où un monogalon (moins de 4 ans d’ancienneté) était expert informatique pour les enquêtes etc, je suppose qu’il faut être sous off et passer une formation ensuite.

1 J'aime

En effet, c’est sans doute un AAV, ce qui nécessite d’être déjà sous-officier.
Si tu as déjà des qualifications, tu peux même faire plus que correspondant N’TECH, tu peux espérer le faire à plein temps.

J’attends mon incorpo pour l’ESOG. J’ai passé le concours d’octobre 2018.

Qu’est ce qu’un AAV ?

J’ai un diplôme qui correspond aux compétences recherchées.

c’est un Appel à volontaires

pour ça il faut être OPJ aussi, regarde le site de l’UTT de Troyes c’est bien expliqué je crois

Oui j’ai vue qu’il fallait l’OPJ et donc 3 ans de services.

Ce qui est long et va rendre mon diplôme totalement obsolète malheureusement.

oui et non dans le sens où tu auras toujours des connaissances en plus qui pourraient t’aider par rapport à qqn qui n’aurait pas ton diplôme

J’imagine que les AAV dans cette branche ne sont pas fréquents

Bonjour,

les AAV pour la formation d’enquêteur N’TECH sont annuels. Après un entretien/test, il faut faire sa candidature, lettre de motivation (2 pages mini), CV mais surtout être titulaire de la qualification OPJ. La formation s’effectue en partie en IUT, partie en Gendarmerie. A la fin de cette formation, il faut rédiger un mémoire sur un sujet qui n’a jamais été traité auparavant et en rapport avec les technologies nouvelles. Cette formation est exigeante car entre les semaines de formations tu dois aussi assurer les contraintes opérationnelles de ton unité (PAM jour, PAM nuit, planton, EJ, etc, etc …)
Il faut aussi savoir que tu « signes » un chèque en blanc pour ton affectation après obtention de ta licence pro. Tu ne pourras peut-être pas rester, ou aller dans la région qui t’intéresse.
Il existe aussi des correspondant N’TECH dans les unités. Cela ne requiert aucune compétence informatique particulière. les C’NTECH sont formés par les N’TECH groupement. Tu fais énormément d’exploitation de téléphones portables mais les missions sont très limitées et aucune investigation possible sur des ordinateurs.

3 J'aimes

Bonjour,

Merci pour ces informations.
Des gendarmes de mon CIR m’ont conseillés de devenir C’NTECH histoire d’avoir des points en plus.
Il est possible de le devenir en sortie d’école ESOG ?

Je pense que ça dépend beaucoup des besoins de ton unité.

En GD, il y a des référents en tout. Sécurité publique, prévention délinquance juvénile, atteintes à l’environnement et santé… c’est large. Si ton unité ne dispose pas de CNTECH et que tu as des compétences dans le domaine, il est possible que la chose te soit proposée, ou que tu le demandes.

Mais n’espères pas l’obtenir avant d’être au moins de carrière. Peut-être que c’est possible sous contrat (actuellement, tu sors d’école toujours EG, tu dois valider des modules de formation en ligne pendant tes 4 premiers mois, et si ton CAG est validé, tu es gendarme sous contrat. Tu passe de carrière après 4 ans de service).

Bonjour,

le fait d’être sous contrat n’est pas un frein pour devenir C’NTECH, dans le sens ou la formation s’effectue niveau groupement et n’entraîne aucune dépense.
Comme le dis Julien, tout dépend de la demande au sein de ton unité. Avant de te lancer, valide ton CAG.
Dans le groupement où je suis affecté actuellement, c’est à minima 2 C’NTECH par unité.
Je tiens à préciser qu’il n’est pas obligatoire d’avoir des compétences avérées dans le domaine informatique / téléphonie pour être C’NTECH.

J’ai une licence d’analyste en sécurité des systèmes Télécom et réseau informatique.

Je souhaite juste être utile et apporter mes compétences dans ce métier au sein de la gendarmerie alors si devenir C’NTECH est possible avant je pense que c’est une bonne idée.