GAV EP - Questions conducteur VL

Salut à tous,
On m’a appelé pas plus tard qu’hier pour me proposer un poste en qualité de GAV EP Accueil et Sécurité à la DGGN, mais aussi, et c’est ce qui a retenu mon attention, conducteur VL.
J’aimerais savoir si des personnes ont des infos ou pratique cette spécialisation de conducteur VL pour savoir en quoi consiste cette dernière. Merci pour vos futures réponses :smile:

Salut à toi,

Comme son nom l’indique, tu es conducteur, donc si tu es à la DG tu vas conduire toutes les personnes qui ont besoin de se rendre en dehors de la DG dans le cadre du service.
Ce sera beaucoup d’Officier, mais ça peut être également des GAV ou sous-officier. Je ne sais plus par contre si tu es rattaché aux mêmes officiers ou pas.

À savoir que sur la région parisienne les sites gendarmerie sont nombreux. Rien que pour les logements, les gendarmes affectés à Issy-les-Moulineaux peuvent loger dans une caserne collée à la DG, mais ils ne le peuvent pas tous. Donc il y a des casernes gendarmerie sur d’autres sites comme Arcueil ou Ivry-sur-seine.

Sur ces autres sites on retrouve également la gendarmerie de l’armement (Caserne d’Arcueil), le Commandement de la gendarmerie outre-mer (Caserne d’Arcueil), l’Inspection générale de la Gendarmerie nationale (Caserne de Malakoff), etc.
Le Directeur de la gendarmerie lui-même a des bureaux à Issy-les-Moulineaux mais il a des bureaux également à Paris, place Beauvau (ministère de l’intérieur).

Il y a donc déjà beaucoup de liaisons entre ces différents sites :rocket:

Bref, tu fais des liaisons en véhicule toute la journée, et tu ne seras pas tout seul, il y a plein d’autres conducteurs GAV :wink:

3 J'aimes

Merci beaucoup pour ta réponse rapide, pas beaucoup d’infos circule sur ce poste mais j’avais une petite idée en tête de ce que ça pouvait être et ça me conforte un peu. Du coup petite question auxiliaire, vu que c’est des véhicules du Ministère de l’Intérieur, il est possible d’utiliser son BMC normalement si je ne me trompe pas, et aussi deuxième petite question, c’est plutôt des véhicules de type sérigraphie ou des véhicules plutôt civil ?

L’utilisation du BMC ou du Permis B est un peu compliquée en Gendarmerie…
Je suis quasiment sûr que seul le Permis B devra être utilisé.
Le BMC ne semble servir que pour les véhicules « militaires » type P4, et encore je ne suis pas sûr que cela concerne la Gendarmerie.
Les véhicules utilisés dans le parc automobile sont des partner, kangoo, clio, twingo, transit… Rien de très militaire.
Si tu n’as que le BMC, pense à le convertir en permis B.

La Gendarmerie utilise des véhicules sérigraphiés et des véhicules non-sérigraphiés, mais cela ne change rien pour un conducteur VL (=Taxi).

1 J'aime

Merci pour ta réponse, me concernant j’ai le BMC et le Permis B donc aucun soucis, je posais cette question car le BMC permet de conduire tout ce qui est ministère de l’intérieur

Je viens de lire que pour les véhicules administratifs, on peut conduire avec le BMC « si pas de permis de conduire civil ». Donc inutile de s’embêter à parler du BMC. Il ne te serait utile que pour conduire un véhicule « militaire » pour lequel tu as le BMC correspondant mais pas le permis civil correspondant. Il pourrait aussi t’être demandé pour pouvoir conduire dans des situations particulières. Mais Paris ce n’est pas un désert africain. :sweat_smile:

1 J'aime

Mdrrr oui c’est sûr c’est différent d’un désert ou autre, quoi que, c’est assez sportif la conduite dans Paris mais en tout merci pour tes réponses

1 J'aime

1.2. Modalités de conduite des véhicules par les personnels de la gendarmerie nationale
Les personnels de la gendarmerie nationale, de tous statuts, sont habilités à conduire et piloter les véhicules dès
lors que ces derniers sont titulaires de la catégorie de permis de conduire civil valide correspondant à la catégorie
d’homologation du véhicule, en conformité avec les correspondances instituées par les articles R. 221-4 et suivants du
code de la route.
Les personnels militaires de la gendarmerie nationale sont habilités, dans le cadre du service, à conduire et piloter
les véhicules du parc de leur organisme d’affectation 1, dès lors qu’ils sont titulaires du BMC valide de la catégorie
correspondant à la catégorie d’homologation du véhicule, suivant les correspondances définies à l’article 21-2 du
TTA 303.
Les précisions suivantes sont néanmoins apportées :
–– le pilotage des motocyclettes de la gendarmerie nationale hors usage courant (dans le strict respect des dispositions
du code de la route), en particulier pour l’exercice de missions de sécurité routière ou de police judiciaire,
est interdit pour les personnels détenteurs des seuls permis de conduire civils de catégorie A ou du BMC Moto.
Les qualifications requises font l’objet de la circulaire n° 50000/GEND/DPMGN/SDC/BFORM du 2 mai 2017
(CLASS. : 32.30) ;
–– les qualifications requises pour le pilotage des véhicules rapides d’intervention sont également précisées par la
circulaire précitée ;
–– la catégorie BE du permis de conduire ne fait pas l’objet d’un BMC particulier. Il est précisé, conformément
aux dispositions du TTA 303, que le BMC PL permet la conduite des véhicules de la catégorie B/VL auxquels
est attelée une remorque ou semi-remorque dont le Poids total autorisé en charge (PTAC) n’excède pas 3500 kg ;
–– les dispositions relatives aux personnels militaires s’appliquent aux personnels de la réserve opérationnelle durant
leurs périodes de réserve ;
–– les BMC obtenus au sein d’une autre armée par les militaires de la gendarmerie nationale conservent leur validité.

Et du coup petite question encore une fois, vous savez si justement le personnel qui s’occupe du transport sont en tenue, ou sont armés ou pas ?

Je n’ai jamais conduit plus que mes chefs de patrouille. :rofl:

Je dirais qu’il peut y avoir des deux, mais sans doute principalement en tenue. Si c’est un transport qui doit rester discret je dirais que c’est possible d’être en civil, mais sinon aucun intérêt pour faire le taxi entre 2 casernes. Le travail en civil ne se fait que dans l’intérêt de la mission.

Un gendarme doit toujours être armé lorsqu’il sort de sa brigade/caserne lors de son service. Sauf exceptions (« pratiques », personnels sans port d’arme…), mais il y a toujours un risque.
La question se pose pour un GAV EP, mais à mon avis vu la mission il n’y a aucune raison pour que le conducteur ne soit pas armé.

Je sais que la question de l’arme pour les GAV est différente vu que l’arme de ne lui appartient pas et que son usage et du coup un peu amoindri par rapport à un Gendarme de carrière, pour ça que je me posais la question du coup, et oui effectivement je pense que les tenues doivent changer selon les missions

L’arme n’appartient jamais au Gendarme, elle lui est confiée. Il faut différencier les gendarmes de terrain et les gendarmes du corps de soutien.
Les gendarme de terrain ont une arme attitrée. Une arme qui leur est confiée pour les off et sous-off, et une arme de l’unité pour les GAV APJA.
Les gendarmes du corps de soutien, si ma mémoire est bonne, ont une dotation collective, et prennent une arme lorsque c’est nécessaire uniquement (pour sortir de l’unité pendant le service entre autres).

La mission du GAV EP conducteur VL étant uniquement en extérieur, bien qu’il soit du corps de soutien, à mon avis il garde une arme sur lui tout le temps de son service (remise au râtelier pendant la coupure et hors service).

A mon avis, comme GAV EP conducteur de VL, à moins de tomber sur un service spécifique, qui pour autant n’est pas assez sensible pour être donné à des sous-offs, tu restera le plus clair de ton temps en tenue.

Il faut voir ce que ça donne, parce que laisser un GAV, armé, sans surveillance constante, ce n’est pas vraiment la politique de la maison.

1 J'aime

Merci en tout cas pour toute les réponses, à voir quand j’aurais plus d’informations. Cette branche de GAV est très méconnu et très peu d’informations sur les missions réels etc donc à voir avec plus d’informations

1 J'aime