Évolution en gendarmerie

Bonjour, j’ai seulement 17 ans à vrais dire, je me perd un peu au niveau des grades et tout ce qui s’en suis. Je m’explique.
Je suis en CAP Agent de sécurité, j’ai l’occasion de faire un baccalauréat par la suite mais j’ai pas vraiment envie de sortir de l’école à 20 ans.
J’aimerais donc passer le concours GAV. Sauf que sans bac je sais que je pourrais passer le concours SOG mais après ? le concours officier en interne est-ce que c’est possible? Est-ce qu’ont peut rester sous officier toute sa vie sans problème? quel le dernier grade en sous officier ? Enfin bref j’aimerais savoir jusqu’où ou peut aller en étant SOG… Merci d’avance :blush:

Bonjour Enzo,
Pour commencer, si je peux me permettre de te donner un petit conseil : passe ton CAP et enchaine avec le BAC ! Je sais que quand on est dans les études on a envie d’en sortir le plus vite possible mais le niveau BAC est aujourd’hui une base de départ non négligeable pour évoluer tout au long de sa vie professionnelle. On peut faire sans, mais avec c’est plus facile. lol
En fait c’est surtout que ça créé une base de départ. Et elle est importante !

Le concours GAV est effectivement une alternative, tu pourras ensuite passer le concours SOG en interne. Tu pourras le passer 3 fois, si au bout des 3 fois tu ne l’a pas réussi tu ira jusqu’au bout de ton contrat GAV et ta carrière dans la GIE s’arrêtera là. Avec un BAC en poche tu as 3 chances supplémentaires de passer le concours SOG (en externe cette fois).

Pour faire court, quand tu es sous-officier tu est « de carrière », autrement dit tu es « en CDI », tu peux donc rester sous-officier toute ta carrière dans les limites d’âge déterminées par la Gendarmerie.
Le plus haut grade de sous-officier est le grade de Major, cependant au cours de ta carrière rien ne t’interdis d’évoluer et par exemple passer le concours Officier en Interne ou passer « Officier rang » en fin de carrière.

3 J'aimes

Ok merci je comprend mieux, j’avais un peu de mal avec le garde de Major, je pensais qu’il étais après le grade Officier… En tout cas merci beaucoup je vais donc continuer sur un baccalauréat. :blush:

1 J'aime

Salut Enzo,

C’est normal de se poser des question, c’est même sain, ça montre que tu mesures l’engagement que ça représente d’entrer en gendarmerie.

Comme l’expliquait Vivien, presque tout est possible en gendarmerie.

Effectivement, le concours SOG demande d’être titulaire du bac, sauf si tu le passes par la voie interne via la case GAV.
Par la suite, tu évolueras depuis le bas de l’échelle en fonction de ta notation et des examens que tu auras l’occasion de passer (diplôme d’armes [DA], OPJ) et ton ancienneté dans l’arme.

Il est tout à fait possible de devenir officier par la voie interne, à partir d’un certain grade et d’un certain nombre d’années de service. Il s’agit d’un concours qui t’ouvre les portes de l’EOGN, et tu en ressors normalement avec le grade de lieutenant.

Officier, c’est toutefois un métier très différent : pas de terrain, que du bureau, des services d’honneurs, des relations avec des élus et des partenaires d’importance, du commandement… C’est vraiment autre chose.
S’il se révèle que ce n’est pas ce qui t’intéresse au final, tu peux tout à fait faire ta carrière entière dans le corps des sous-officiers. Certains ne passent jamais l’OPJ et restent Maréchal des Logis jusqu’à la retraite, et ça leur convient. D’autres montent les échelons jusqu’au plus haut pour un sous-off, à savoir : Major avec échelon exceptionnel. C’est en quelque sorte pour récompenser un major qui ne se présente pas pour devenir officier mais mérite d’être distingué.

Bref, tu verras que les carrières en gendarmerie, ce n’est vraiment pas restreint. Et encore, on parle là que de l’avancement, on n’a pas parlé des multiples spécialisations possibles !

5 J'aimes

Je ne savais pas qu’un officier étais seulement en bureau, en effet ce n’est pas ce qui m’intéresserais, merci beaucoup, vos messages m’ont vraiment beaucoup éclairé, j’avais beaucoup de mal avec tout ces gradés et échelons. :blush: