Enquête de moralité après réussite au concours APJA

#1

Salut à tous.

Il y a quelques années j’ai été accusé à tort par des membres de ma famille pour des choses non élogieuses et dont ces accusations ont en parti été prouvés fausses et donc mon innocence. L’affaire s’est terminé par un non lieu et j’ai limité depuis les contacts avec ma famille pour éviter d’avoir de nouvelles surprises. Lors de mon premier entretien pour l’établissement de mon dossier, nous avons longuement discuté sur cette affaire et j’avais même rencontré le commandant du secteur qui m’avais donné son feu vert. J’ai bien sûr ma convocation pour un entretien complémentaire avec un psy comme il me l’avais été indiqué. Je voulais en savoir un peu plus sur l’enquête de moralité après cet entretien complémentaire, si des appels pouvaient être passés aux membres de ma famille ou à mes précédent ou actuel employeur. J’ai vraiment peur de me faire recaler car j’ai pas eu de chance que ce sois avec ma famille ou mes employeurs. Je suis évidemment de bonne moralité avec casier judiciaire vierge, Ca serais vraiment bête d’être refusé sur le récit d’une tiers personne qui ne porte pas dans son cœur. Pouvez vous m’informer sur le déroulement de cette enquête et à quoi je peux m’attendre ?

Respectueusement, LeGersois.

0 Likes

#2

L’enquete de moralité ils regardent un petit notre passé, ce qu’il sait passé autour de nous (nos gens proches donc famille etc) mais je ne crois pas qu’il y est d’appel, il me semble que c’est juste grâce à leur fichier.
Une connaissance voulait entrée en gendarmerie il y a quelques années & n’avait pas été accepté à cause de son nom de famille car un oncle à lui avait un gros gros casier, mais tout le reste de sa famille n’avait jamais eu de soucis. Bon je pense que maintenant tout ça a changé et ils essayeront de jugé sur l’entretien psy, mais ton enquête de moralité peut sûrement prendre plus de temps que d’autres personnes dans ce cas là

0 Likes

#3

Durant l’enquête de moralité avons nous ou les membres de notre famille une visite des gendarmes ?

0 Likes

#4

Sur le forum, j’ai vu deux trois personnes qui ont eu la visite de gendarmes mais je crois que c’est rare,

Enfin pour ma part j’ai pas eu de visite de gendarmes en tout cas.

2 Likes

#5

La visite est exceptionnelle ^^

2 Likes

#6

Je viens de tomber sur ton poste !
Je suis actuellement en « enquête de moralité » a priori et du coup avec ton histoire j’ai un doute. Font-ils des enquêtes sur la famille du conjoint ?
Je ne suis pas mariée mais ça fait quand même 3 ans que je vis avec un homme, et on compte continuer notre vie ensemble haha mais le « souci » c’est que son père a fait de la prison pour tentative d’homicide … ça peut me porter préjudice ? Ou préjudice à lui-même si un jour il voulait me suivre en gendarmerie ?

0 Likes

#7

Oula ça je serais pas te dire.

0 Likes

#8

Si tu as marqué son nom sur les papiers et que la gendarmerie le sait ça peut (ou pas) poser problème.

En revanche si tu n’as rien mis no stress

0 Likes

#9

Ben oui j’ai mis son nom sur les papiers, vu que je vis avec, on est en pleine instance de pacs etc… et forcément que la gendarmerie sera au courant vu qu’il a fait de la prison ^^
Après je vois pas pourquoi moi je ne pourrais pas rentrer en gendarmerie au final…
je viens de repenser, en m’inscrivant pour devenir GAV j’ai demandé aussi au cas où j’echouais à devenir réserviste, j’ai eu ma réponse genre 2 semaines après pour me dire que j’avais une formation à passer du 6 au 13 juillet (j’imagine du coup qu’ils ont aussi dû vérifier mon cas aussi pour ça non ?)

Mais ce que je trouve le plus embêtant c’est que mon chéri est de plus en plus attiré par la gendarmerie… il compte même commencer son inscription dès que je serais vraiment GAV… j’aimerai pas que pour la connerie de son père il ne puisse pas rentrer :frowning:

0 Likes

#10

Enfin son père a fait de la prison pas lui !!! :joy:

0 Likes

#11

L’enquête de moralité est un visionage globale de ton passif, actif, au niveau judiciaire, il est personnel et confidentiel. A savoir qu’en France, il n’y a qu’une seule formation à laquelle on peut accéder avec un casier judiciaire non vierge, sous réserve de certaines conditions : la légion étrangère.
Pour ce qui concerne le passif de la famille/conjoint, c’edt également observé, mais pas rédhibitoire. Je m’explique : un de mes anciens beaux frères à fait de la prison, et continu les conneries, mais n’était engagé légalement en rien envers ma sœur ( ni Pacs, ni mariage ). Ce sujet n’a pas ressurgi pour la gendarmerie, mais avait été pris très au sérieux lors de mon engagement dans l’armée de Terre.

1 Like

#12

Hier visite des gendarmes pour l’enquête de moralité
Tout c’est très bien passé!

1 Like

#13

J’espere que cela ne possera pas de problème pour toi, mais a mon avis ça risque de coincé un peu.
Les gendarmes partent du principe qu’a tout Moment la personne en prison peut faire pression sur toi ou ta famille pour obtenir des documents confidentiels.

C’est Pour ça qu’ils sont très stricts à ce niveau

1 Like

#14

J’avais pas vu que j’avais eu quelques réponses :blush:
Bon pour tout vous dire c’est bon, j’ai eu un appel pour me dire que tout était ok, je passe ma VM le 24 avril.
C’est quand même dingue ça qu’a cause de la connerie d’une personne son entourage empathie…
J’avais un peu peur aussi quand j’ai repensé au fait que dans ma famille il y a eu beaucoup de suicides. Je me suis dis « ils vont croire que je suis fragile » hors j’ai jamais eu de mental breakdown, ni même ma famille très proche (frères sœurs et parents). Au contraire nous sommes tous de joyeux lurons, on aime la vie et même si elle n’est pas toujours très tendre on se bat jusqu’au bout.
J’ai un peu peur aussi pour mon chéri (avec qui ça y’est On est pacsés depuis :laughing:) qui aimerait peut-être plus tard se lancer dans la gendarmerie. On verra bien…

0 Likes

#15

De toute façon mon beau père quand il a su que je voulais devenir gendarme il a pas arrêter de critiquer ce que je voulais faire. Mais je suis têtue, je me bat pour ce que j’ai envie de faire et son avis il peut se le mettre où je pense :grin:
Je reste très effacée avec lui, de toute façon depuis qu’il est allé en prison, dès qu’avec son fils on avance dans la vie il critique tout ce qu’on fait. « Ne prenez pas de chien, ça va nous handicaper pour partir en vacances » « ha non pas d’enfant avant vos 35 ans faut profiter avant » « pas de mariage c’est trop cucul » « faut profiter et partir en voyage » et quand on part en voyage que tout les deux et/ou sans lui c’est qu’on est des égoïstes… :joy: tout ce qu’on fait ça lui va pas alors bon… quand on le voit on passe outre, on écoute ce qu’il dit mais on s’en Balek !

2 Likes

#16

Ha oui, c’est un caractère très spécial mdrrr

Tant mieux pour toi que tout soit ok, bonne chance pour la suite :wink:

1 Like

#17

Bonjour tout le monde , j’ai une question qui me turlupine. J’ai était déchue de mes droit parentaux il y a quelques années.( histoire compliqué) . De ce fait je m’inquiète en ce qui concerne l’enquête de moralité. Je ne sais pas si c’est rédhibitoire? Je sais que mon B3 et B2 sont vierge mais je ne sais pas si la déchéance est inscrite sur mon casier B1 ou au TAJ et si ça peux me porter préjudice?
En attendant vos réponse , merci

0 Likes

#18

Oui je pense qu’il y aie des suite a cela, après je ne sais pas a quel point. C’est un fait assez marquant. Donc sois recalé directement a l’entretien, sois tu passe les test et tu les réussis et recalé a l’enquête de moralité. Ça c’est du cas particulier mais assez lourd si tu veux devenir militaire en gendarmerie. Oui ça va être préjudiciable mais je ne sais pas a quel points.

0 Likes

#19

Merci pour ta réponse :+1:

0 Likes

#20

Va te renseigné au CIR le plus proche se chez toi dans un premiers temps :wink:

0 Likes