Encadrement et responsabilités

Bonjour à tous!
Quel sont les différents niveaux de responsabilités et d’encadrement en fonction du grade du sous-officier? Quelle va être la différence entre un adjudant-chef et un major en brigade par exemple? Outre l’aspect purement hiérarchique. Il y a une différence au niveau des missions qui leur seront confié?

Bonne journée.

Salut,
En fonction de ton grade tu commandes tes subordonnés.

Déjà en tant que sous-officier gendarmerie au plus bas de l’échelon tu seras amené à aller en patrouille ou effectuer certaines missions avec uniquement des GAV ou des réservistes. C’est donc toi le chef de patrouille.

Ensuite plus tu évolues plus tu prends de responsabilités… En fonction de la taille de la brigade les Adjudants-chefs - Major, peuvent être amené à commander l’unité si le commandant de l’unité est en repos.

Au delà de ça, il peut y avoir des groupes de travail constitués de plusieurs militaires avec un gradé pour pouvoir suivre le travail des plus jeunes.

Enfin, en théorie, à partir du grade de Chef / d’Adjudant tu restes un peu plus au bureau pour faire du judiciaire. Tu vas également prendre un nouveau type d’astreinte :

  • gradé de permanence
  • OPJ de permanence

Après l’organisation interne des unités peut grandement varier en fonction de l’activité.

2 J'aimes

J’en profite pour ajouter qu’un adjudant peut être commandant de brigade également dans certaines petites brigades.

Un Mdl/c peut aussi commander une brigade même si c’est rare

Génial, merci pour vos réponses! :slight_smile: Pour passer Mdl/c il faut soit le bloc OPJ, soit une grande ancienneté, c’est bien ça?

Il me semble que la certification OPJ est obligatoire sauf dans certaines branches de la gendarmerie un peu particulières comme à l’armement par exemple.

1 J'aime

Tiens, une image qui illustre bien les évolutions de carrières dans la gendarmerie. Mais du coup l’OPJ (ou autre suivi si on est GD, GM ou Spé) selon toi serai obligatoire même si on a de l’ancienneté?

2 J'aimes

C’est ça, il faut l’un des 3 pour passer chef.
Il y a quelques anciens qui sont passés chefs sans avoir l’un des trois, mais ils ont eu une grande carrière au grade de gendarme (et je ne suis pas sûr que ce soit encore possible).
Beaucoup sont très bien sans et font leur carrière au grade de gendarme.

Je vais poser une question sûrement déjà posée mais qu’est ce qui fait qu’on peut changer de grade. Pour passer Mdl/c il faut le DA ou l’ OPJ mais ensuite?

Je pose la question car il y a souvent de jeunes adjudants tandis que certains anciens sont seulement Mdl/c . Qu’est ce qui fait que certains peuvent monter en grade rapidement tandis que d’autres stagnent?

Ensuite il y a des formations spécifiques comme pour devenir commandant de brigade et encadrer plus de monde.

Mais cela suppose souvent de changer de brigade car il n’y a pas de place supplémentaire pour le grade voulu.
Certains préfèrent que leurs enfants finissent leur école, collège… avant de changer.
D’autres ne sont tout simplement pas intéressés.

En effet certains sont bien là ou ils sont et du coup hésitent à changer de brigade, ca peut se comprendre

Mais pour celui qui n’a pas peur de bouger c’est quand même possible d’évoluer assez facilement?

Il y a sûrement des années dans chaque grade à avoir.

Mais un GAV peut finir sa carrière comme officier.

Chaque année tu es noté par ta hiérarchie. Ton commandant d’unité propose une notation (en points et en littéral) au commandement de compagnie, et le commandement prend décision (prise de point, maintien de la notation). Je ne sais pas si la notation peut descendre d’une année sur l’autre.

En sortie d’école, tu est noté sur 6 maximum. En prenant du grade, tu es noté sur plus de points.

Pour évoluer en grade, il faut candidater au grade visé. Des décisions sont prises par la chaine hiérarchique, en tenant compte de la notation et d’autres critères dont l’ancienneté dans le grade actuel.
Si c’est validé, tu te retrouves inscrit au tableau d’avancement. C’est ainsi qu’on trouve des mentions du genre ADJ ITA Tartempion, ce qui signifie que l’Adjudant Tartempion est inscrit au tableau d’avancement pour devenir Adjudant-Chef.

1 J'aime

J’avais un peu compris ce système de notation, de même que la candidature au grade supérieur. Tu as un certain nombre d’années à faire à chaque grade et ensuite tu te portes candidat?

Je m’interroge car je ne suis plus tout jeune et si j’arrive à rentrer en gendarmerie j’aimerais quand même évoluer un peu. Je m’étais dit au début: pourquoi pas tenter le concours officier en interne? Mais je me rends compte que j’aurai passé l’âge. Tant pis

Je suis dans le même cas que toi pour ce qui est de l’âge. :slight_smile: La trentaine approche.

Sinon j’ai vu qu’il faut environ 2 ans entre chaque grades. Sachant que tu peux passer de grade jusqu’à 56/57ans par exemple.

J’avais trouvé l’arrêté qui défini l’expérience minimal à chaque grade pour passer au grade suivant, dès que je le retrouve je te mets le lien.

C’est possible.

Tu peux passer major pendant ta retraite, même sur la dernière année de réserve.

Ça y est j’ai retrouvé l’article en question qui précise l’ancienneté a avoir dans un grade pour allez au grade n+1

Source: Ici

Et pour la réserve j’ai trouvé ça: https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000041794167/2020-04-15

1 J'aime

Pour moi la trentaine est déjà bien entamée :slight_smile:

Merci pour l’arrêté, je l’avais lu il y a quelques temps mais je ne m’en rappelais plus. Techniquement un gendarme de carrière après 10 ans peut être major. Dans la réalité ca doit être beaucoup plus complexe

Il doit y avoir aussi un quota de gradés non?

Article 23-1

I. - Le nombre maximum de sous-officiers de gendarmerie pouvant être promus à l’un des grades d’avancement de ce corps est déterminé par application d’un taux de promotion à l’effectif des sous-officiers de gendarmerie remplissant les conditions statutaires d’avancement pour le grade supérieur. Cet effectif s’apprécie au 31 décembre de l’année précédant celle au titre de laquelle sont prononcées les promotions.

II. - Le taux de promotion mentionné au I est fixé par arrêté du ministre de l’intérieur.

III. - Avant sa signature par le ministre de l’intérieur, le projet d’arrêté portant fixation du taux de promotion est transmis pour avis conforme au ministre chargé de la fonction publique et au ministre chargé du budget.

L’arrêté est transmis pour publication au Journal officiel de la République française accompagné des avis conformes du ministre chargé de la fonction publique et du ministre chargé du budget.