Diverses questions sur l'inscription SOG

#1

Bonjour à tous, je viens de m’inscrire et c’est avec intérêt que je vous lis depuis hier. Merci pour ce forum d’échanges.

J’ai dans l’intention de m’inscrire pour le concours de SOG et en parallèle de celui de la Police.

Actuellement je travaille dans un tout autre domaine, je viens d’avoir 35 ans et je souhaite me reconvertir. C’est le moment ou jamais. Depuis toujours j’ai été intéressé par le métier de policier mais en fin de compte, je n’ai jamais franchi le pas pour raisons personnelles. Je suis arrivé à un stade où j’ai envie de me sentir utile à la société. J’ai pensé à travailler dans l’humanitaire mais intégrer les forces de l’ordre me “botte” plus.
Qui ne tente rien n’a rien donc jai pris la décision de sauter le pas, et je n’aurai pas de regret même si je suis amené à échouer.
Le concours dofficer étant clôturé, je tente celui de SOG. Ce n’est pas plus mal car je ne sais pas si j’aurais pu occuper ce poste de “manager” dans ce domaine. Step by Step. Ma volonté est d’intégrer la gendarmerie judiciaire. Et plus loin, être dans le domaine de la criminologie.

Bref, tout cela pour vous demander certaines choses. J’ai dans l’intention d’aller me renseigner au Centre d’information et d’orientation de la gendarmerie de mon département mais cest bien aussi d’avoir dautres avis :slight_smile: je dirais même que vos expériences sont plus enrichissantes.

Pour l’âge, je crois que je suis encore dans le critères (tout juste 35ans). Vous me le confirmez ? Est ce que j’ai des chances ou alors ils sélectionnent tout de même car je me dis que peut-être ils préfèrent des plus jeunes dynamiques ?

Pour le diplôme, j’ai un bac+5. Or je n’ai plus en ma possession de mon diplome du bac ça date… Lol. Donc, est ce qu’en présentant mon dernier diplôme ça passe ou est ce que je dois me rapprocher de mon ancien lycée pour une attestation de réussite du bac ? Forcément si j’ai un bac +5, c’est que j’ai le bac… Cela dit, je sais que, comme les gendarmes sont très carrés, ils seraient capable de me demander juste mon diplôme du bac en ne cherchant pas plus loin. J’ai essayé de chercher la liste des pieces justificatives récente mais pas vu.

Est ce que comme pour la police, en amont de l’inscription , on peut choisir si on veut travailler dans l’île de France ou sur tout le territoire (dont l’île de France ?). En effet, jhabite l’île de France et je ne sais pas si je suis prêt à aller travailler dans une campagne…encore moins dans un petit bled. C’est l’image que j’ai un peu des gendarmes qui sont essentiellement dans les petites campagnes. Je me trompe ? Je souhaiterais travailler en IDF mais je n’ai pas l’impression qu’il y en ai beaucoup dans la région…

Pour finir, pour ceux qui ont passé la visite médicale… J’ai égaré mon carnet de vaccinations… . Et javais fait mes vaccins avec divers médecins dont je ne me souviens même plus le nom. Le casse tête pour demander un historique. Est ce arrivé à certains ? Si oui, comment avez vous géré ? Est ce possible de passer des prises de sangs pour savoir ou l’on se situe pour certains vaccins ? Faut que j’anticipe au cas où j’arrive à ce stade de sélection.

Est ce que vous avez des groupes d’entraînement de sport ? Histoire de se motiver ensemble?

Ca fait plein de questions. Courageux sont ceux qui me liront jusqu’au bout. Et merci à ceux qui sauraient aiguiller ma lanterne.

1 Like

#2

Bienvenue, alors je vais pas répondre a tout je veux pas te dire de connerie. Mais par contre si la campagne ne te tente pas, la police ne te conviendrait mieux ,je m’y connait moins sur les condition d’âge mais ils sont moins strict en vm et par contre la l’ile de France est quasi obligatoire. Donc si l’IDF te convient tente plus la police, après l’ambiance est pas la même .
Tente les 2 .
Je suis pas dans le même cas que toi, j’ai 19 ans et je rentre en école de gav bientôt mais j’ai fait un bac pro en sécurité, a travers des stages ,j’ai pu comprendre que la gendarmerie me convenait mieux.

1 Like

#3

Pour tes diplômes, lors de l’oral on m’avait demandé uniquement le plus haut qualifié donc ton master fera l’affaire. Là j’ai eu mon incorpo et ils demandent tous les diplômes civils et militaires. Alors contact ton ancien lycée pour avoir une attestation de réussite elle te sera toujours utile. Fait attention pour les concours sous officier la limite d’age est de 36 ans et 27 ans pour le concours d’officier en externe.
Pour ce qui est de police ou gendarmerie, passe les 2, au pire si t’en a un et pas l’autre y a une passerelle (ou si l’un ne te plais pas car trop campagnard) qui existe entre les deux :wink:
Enfin tes vaccins tu demandes à ton généraliste une attestation pour tes vaccins qui sont à jour

1 Like

#4

Salut :blush:

On t’a pas mal répondu alors je vais te parler de l’incorporation :blush: tu choisiras ton affectation seulement en sortie d’école et suivant ton classement (les premiers choisissent en premier ect…) et selon le nombre de place par région aussi :blush:

Puis pour l’âge, ils ne prennent pas que des jeunes :blush: dans mon groupe d’admis (Octobre 2018), il y en a pas mal qui ont la trentaine passée :blush:

1 Like

#5

Salut,

En effet, l’âge n’est pas spécialement une barrière, et ta maturité sera un bon point pour toi au niveau de l’oral.

Tu ne peux pas choisir où tu seras affecté avant la fin de la formation, et encore, ça dépend de to’ classement au sein de ta compagnie. Tu pourras alors émettre des choix, par ordre de préférence, sachant qu’on choisit par groupement, donc par département, et qu’il n’y a pas possibilité de savoir où on sera affecté dans ce groupement.

Si tu ne veux pas quitter l’IDF, avec la gendarmerie, y a pas 50 solutions : la Garde Républicaine.
Le “souci” c’est que pour y entrer, il te faudra cravacher en école pour être le meilleur au classement et pouvoir “choisir” ta place… si tant est qu’il y ait des postes en GR pour ta promo. Ça fait pas mal de paramètres à prendre en compte.

2 Likes

#6

Apres en GR , il y a pas tellement de poste en identification criminelle ou autre.

0 Likes

#7

[…] sachant qu’on choisit par groupement, donc par département, et qu’il n’y a pas possibilité de savoir où on sera affecté dans ce groupement.

Dans un vieux documentaire dispo sur Youtube, ils filmaient l’écran lors du choix d’affectation. On y voyait la carte de la France avec sur les départements GGD ou GGM notamment et plein de couleurs.

Concrètement : tu choisis seulement si tu préfères GD ou GM, dans tel département, et c’est tout ? Mais dans ce cas, quelqu’un qui choisit GD il peut se retrouver dans n’importe quelle brigade (autoroute, PSIG, …) ?

0 Likes

#8

Tu as une liste de poste féminin et masculin.
Tu choisis sois GR/ GM ou GD. Je sais que pour la GM tu demandes 3 vœux parmi la région de GM que tu as choisis. Pour la GD tu choisis un groupement (1 groupement = 1 département) et ils t’affectent là où ils le souhaitent , là où il y a de la place. La plupart des postes en sortie d’ecole pour La GD sont dans des COB ou BTA.

2 Likes

#9

Merci à tous pour vos réponses

0 Likes

#10

Pour gardien de la paix, la présentation au concours est illimitée tant que tu ne dépasses pas l’age limite, que tu as le BAC minimum,… les épreuves en externes si elles sont les mêmes pour l’ecrit: zone ouest par exemple: salle des expositions de tours: le matin des tests psychotechniques, de logique dans l’espace, ainsi que des calculs. Pause le midi. Reprise en début d’après-midi. Étude de texte (questions sur le texte) puis dissertation/compo en rapport avec le texte. Ensuite un formulaire réunissant deux épreuves chronométrées elles aussi. En 1ere partie des mathématiques/ géométrie/ français type lycée 1ere L. L’autre partie quant à elle est basée sur la culture g. Des questions avec à chaque fois trois réponses, une seule est bonne. Avec les questionnaires (comme pour les épreuves du matin), tu auras des feuilles comme celles du code de la route de moultes années en arrière. Le numéro 1 par exemple avec une ligne et cases A / B/ C /D. Ensuite deux mois passent et si tu es parmi les sélectionnés à l´ecrit, direction le sport. Ayant 35 ans tu pars avec 1 point d’avance sur les autres (+ 30 ans= 1 point). La première épreuve est déterminante. Pour certains facile pour d’autre éliminatoire. L’épreuve est basée sur un parcours (type enfant): prendre un sac lesté (poids variant entre hommes/femmes), marcher avec sur quelques mètres histoire de se « cramer un peu ». On repose le sac au sol. Ensuite 5 pompes enchaînées sans arrêt (arrêt = élimination du concours, tout comme le non port du sac). Les pecs doivent toucher un coussin. Une fois les pompes enchaînées, l’examinateur retire le coussin et la « Bbbbbbbanzaiiii », le chrono est lancé, saut de 3 haies (pénalité de 5 à 15 secondes à chaque contact avec haies, plots), poutre a passer sans chuter (ou pénalité 5/10/15 sec), cerceaux a passer (toucher un cerceau pénalités). Appuies alternés des pieds sur une marche (mauvaise coordination = pénalité), ensuite saut de cheval d’arcons (2 avec sur chaque extrémités des tiges en plastique: s’ils tombent pénalité 5/10/15 secondes, idem si contact des pieds sur les tiges). Vient ensuite l’echelle Horizontal a traverser sans chuter. Si chute il y a (pénalité de 15 sec et recommencer l’echelle du début sans stopper le chrono). S’en suit un sprint jusqu’à passer sous un tunel factice (les barres horizontales branlantes forment le tunel et ne sont pas résistantes (il faut passer en dessous, si contact 5/10/15 sec de pénalités), ensuite le sprint avec 3 ou 4 virages serrés. L’epreuve paraît bidon sur le papier tellement le parcours semble gentillet. C’est lorsque les examinateurs montre l’epreuve (Et que parfois eux mêmes marque des pénalités ^^) que l’epreuve semble complexe. Je crois de mémoire que 50 secondes pour faire ce parcours donne 20 chez les hommes. Mais admettons que l’on prenne 3-4 pénalités, et la note devient éliminatoire. A cela s’ajoute les 20 candidats dans le vestiaire qui ne se parlent pas, au début. Les candidats qui rentrent à tour de rôle soit ayant réussi. Soit échoués et récupèrent leur sac pour rentrer tout de suite chez eux. Les filles passent en première, et en attendant les hommes restent dans le vestiaire. Ensuite les hommes passent et les femmes attendent. Vient ensuite un Luc léger (et il est legé et très simple ^^). Palier 4 pour les femmes je crois et 15 sec. Pour les hommes deux paliers au dessus pour être reçu (mais bon 7 dans un concours est un handicap parfois…). De mémoire nous étions 35-38 et à la fin du parcours 12. Les notes du Luc léger et parcours sont accumulées et si ta note n’est pas inférieur à 7 (de mémoire), tu es reçu à l’oral et langue étrangère orale plusieurs mois après (sport entre fin octobre-fin décembre. Oral février-avril). Et attention le sport est largement faisable, c’est la notation qui est dure (tu le ressent durant l’epreuve). L’oral, tu te présentes tôt le matin ou tôt l’apres-midi. On vous installe dans une salle d’attente après avoir récupéré votre cv en plusieurs exemplaires. Tous sont en costards cravate, tailleur pour les femmes. Les personnes en tenue de tout les jours sont dévisagées ^^, … il est interdit de communiquer… mais l´attente peut durer 5 min si tu passes en premier… j’etais arrivé à 7h30, et suis passé à 11h30… 4h sans parler ^^, avec un mec qui tapote sur sa chaise et d’autres qui mouillent leur chemise ou baillent. Tu as plusieurs groupes de membres de jury très clichés : « les gentils », « les silences dans la pièce », « les pas simpa qui « hurlent ton nom assis sur leur chaise pour que tu rappliques au garde à vous ». Les jurys sont constitués de 4 membres: 1 ou une psy (qui a dressé ton profil à tout les autres dans la pièce avant ton entrée avec ton cv pour soupoudrer l’embuscade ^^), un commissaire (qui mène la danse et impose le rythme), un équivalent au grade d’officier subalterne (qui acquiesce) et un sous off (qui te dévisage). La distance entre les jurys et toi est d’une table d’élève de classe ( une sorte de rancard avec 4 personnes). Et l’interrogatoire débute ^^ (30 min chrono). Tu ressors et te voilà face à une personne parlant la langue que tu as choisie ( exercice la encore simple si préparé). Ensuite il se peut qu’ils rajoutent une épreuve (une année c’etait un parcours avec les yeux bandés « yeeeeeahhhh », l’autre un test type « trouvé les 7 erreurs sur la photo »). Ensuite si tu as réussi le concours tu as une visite médicale (zone ouest = Rennes). Et là honnêtement c’est la visite médicale du club med. Tu te présentes tu lis une ligne de lettres: 10/10 si c’est bon. On prend les pulsations : ok, la tension pareil (et à l´ancienne: il comptait dans sa tête en regardant sa montre). Test de daltonien : si c’est bon ok. Petit pipi: pas de drogues: ok. On voit le médecin: il murmure des mots à ton oreille (à ne pas sortir du contexte hein :wink:), tu répètes et c’est bon. Il regarde ton dos. Bim ça a duré 10 min, tu as le document d’aptitude pour l’ecole. Maintenant idf et national. National c’est en moyenne 598 places (ou c’était)… bon alors pas mal de candidats se présenteront pour rien. Trop de postulants et peu de places. Détail caché de l’inscrit. Une fois en école comme pour la gendarmerie, tu as un classement… sur tout le territoire. Et tu ne peux choisir que la zone. Les places sont mineures. Les premiers sont assez biens servis. Les derniers et milieux derniers… sont floutés! En gros les dernières places,qui partent souvent fin milieux… sont en idf. Et encore tu ne choisiras pas une place intéressante en idf… celle qu’il restera parmi celles… que les admis au concours idf te laisseront (un pote par exemple est en compagnie d’inter en idf et a choisi son secteur en ayant passé le concours idf. Il a rencontré des mecs ayant eu le concours national, pour bosser à la réunion grâce à lui… ils gèrent l’acceuil d’un commissariat dans le 93, et leurs épouses les ont rejoins… en France métropolitaine où ils dépriment ensemble). Ensuite pour ce qui est de l´idf sur le papier c’est 8 ans minimum en idf… la réalité… certains ne l´ont jamais quitté. Un pote y est depuis 13 ans. Au début il me vendait ça comme du rêve. Aujourd’hui il en peut plus, et ne trouve pas d’affectation en dehors. De provisoire trop souvent cela passe à inévitable. S’ajoute ensuite le prix du loyer en idf, ton équipement, pas de remboursement sur les trajets (pour par exemple travailler ou rendre visite à ta famille). Le salaire tourne autour de 1800€-1900 pour gardien de la paix en idf (déduire ensuite le logement, la nourriture, le coffre blindé pour l´arme de service, l’équipement, voiture, essence, abonnements en tout genre). Si en affectation idf tu montes en grade… tu repousses de quelques années ton départ hors idf. Il y a des avantages et inconvénients que ce soit en gendarmerie ou police. Des passerelles existent pour permuter, mais très dures à obtenir. Désolé pour tout les détails mais je pense qu’il faut justement donner tout les détails ^^ (les autres le feront pour la gendarmerie), et ce n’est pas en mal hein :wink:. Juste pour dire « bien lire le contrat avant de signer » que ce soit police ou gendarmerie. Tu as une cartouche pour sog et gpx, c’est très limité mais faisable en ayant le déroulement des choses sous les yeux. Déjà les épreuves pour ne pas être surpris. Ensuite pour peut être une vie de famille, ou le ou la conjointe ne te dise pas « c’est trop dur… c’est ton boulot ou moi ». Pour ne pas être surpris sur ton boulot (a la télé tout est rodé et l’on ne voit pas tout), là des surprises bonne ou mauvaises il y en aura. Et 35 ans n’est pas une fin :joy::joy: … beaucoup de trentenaires. Bon courage

1 Like

#11

ha rien que ca… :’)

Chapeau !!

0 Likes

#12

Oui mais rien d’insurmontable, que ce soit le concours (qui est du même niveau que sog mais plus long: septembre à mai pour savoir si l’on est admis) ou la vie en idf. Il y a chaque années, beaucoup de personnes qui abandonnent parce que le concours est trop lent, parce qu’ils ne se voient juste pas policiers ou gendarmes. Il y avait même des mecs avec un casier qui se présentaient au concours en se disant « bah oui mais c’était il y a 8 ans » :joy:. Si motivation il y a … tout ça ce ne sont que des détails

0 Likes

#13

J’ai pas trop envie de faire police mais je te remercie pour ton retour ultra détailé :slight_smile:

1 Like

#14

Merci pour les détails de Gpx. Ça m’a l’air chaud.

En effet, gendarme ou policier faut bien que je me pose la question de ma vie perso. J’ai cru comprendre qu’on ne comptait pas ses heures, surtout en gendarmerie. Les week-ends difficiles à en avoir.

Être éventuellement affecté en IDF actuellement je veux bien mais dans le cas où j’en ai marre à un moment, je comprends que la mutation va être diffile. Peu de gens veulent venir en IDF lol. Encore pire, si je suis dans le 93 et à l’accueil du commissariat, ce n’est pas ce poste qui m’emballe.

D’ailleurs, ça gagne combien un gardien de la paix ailleurs que IDF ?

Et quel est le salaire de gendarme ?

Est ce que dans la vie de caserne, on est forcément en collocation quand on n’a pas d’enfant ni marié ?
Là encore je me dis c’est chouette d’avoir un logement qu’on ne paie pas mais voir ses collèges H24, vivre en collocation, ce n’est pas non plus toujours le pieds non ? On déconnecte quand en fait ?

J’ai commandé hier les livres de révision de France enseignement j’ai lu ici qu’ils sont très bien…ya plus qu’à. Par contre avec le nouveau concours de gardien de la paix qui a été modifié, les anciens livres de révisions ne sont plus d’actualité. Dommage, car du coup, on ne sait pas quoi réviser pour les cas pratiques…

No comment pour le sport, à part me mettre à courir pour travailler mon cardio, je ne vois pas comment travailler l’épreuve sportive.

Lorsqu’on signe le contrat de gendarme, ou même celui de policier quel est le minimum de temps à faire ? Peut on comme un autre travail, partir avec un préavis par exemple ? Car dans le cas où ça se passe mal, sommes nous condamnés à y rester quelques temps avant de démissionner par exemple ? Est ce lors de la période de stage, il est possible de ne pas être titularisé ? Et dans ce cas, ils annulent le contrat ou alors, ils donnent du temps en plus pour nous laisser une chance ?

0 Likes

#15

C’est pas que j’ai pas envie de répondre à tes questions mais c’est juste que si tu regardes sur le site de la gendarmerie recrute tu as la réponse à 90% de tout ce que tu as demandé.

1 Like

#16

Pour du complet, c’est complet :smiley:

Je suis en pleine période de remise en question la dessus (GPX / SOG), à te lire ça me conforte dans l’idée de passer le concours SOG.

C’est peut-être une simple impression, mais l’écrit GPX semble beaucoup plus “abordable” que l’écrit SOG, non ?!

0 Likes

#17

Honnêtement… passes les deux, tu ne perdras que de l’energie, de l’argent mais ce sera je pense sans regret. Il faut aussi regarder l’ordre du déroulement des épreuves gpx et sog. Écrits sog vers octobre. Écrits gpx septembre. Sport gpx novembre-décembre- janvier. Sport et oral de sog je l´avais eu en décembre. Oral gpx c’etait en avril dans mon cas. Les épreuves ne tombent jamais le meme jours. Ensuite les épreuves seront bénéfiques pour se calquer sur un concours comme l´autre. Les écrits se valent. En fait les deux concours se valent. L’ecrit de police est différent puisque tu auras un texte à l´appui, chose que tu n’auras pas pour le sog (basé sur la culture g: faits d’actualités). Mais pour gpx tu peux te servir du texte pour argumenter tout comme tes connaissances. Il n’y a pas de plus facile ^^. (Il y a parfois modification de l´ecrit pour gpx. Une fois, la composition était annulée). Maintenant les différences réelles et les plus marquantes: police, 35h (mais il y a des supplémentaires aussi récupérables en congés). Gendarmerie tu ne compteras pas tes heures. Police: syndicats, gendarmerie : ils commencent à en parler (si je ne dis pas de bêtises ^^). La retraite est différente pour les deux. Les contrats sont différents. L’obtention du cat se fait en 4 ans là ou gpx son équivalence se fait au bout de 1 an après la sortie d’école. Gendarmerie: demande de déplacement en affectation. Police idf: 8 ans minimum et selon place vacante dans la zone demandée (en Bretagne très dur). Conjoint/conjointe peut bénéficier d’aide en cas de mutation du gendarme et loge avec le concubin (donc pas de loyer), la ou police, pas d’assistance et prix du loyer important. Quant au logement en collocation tu n’as pas ce soucis en étant sog. C’est le cas du ga qui lui sera emmené à partager le logement voir interdiction de chien dans certaine brigade. Ce n’est pas le cas d’un sog. Aide à la reconversion en fin de carrière de gendarmerie comme pour les militaires. Étude sur l’entourage du sog qui doit être clean (plutôt pour le/ la conjointe)… gpx enquête de moralité mais… le policier ne vit pas en casernement donc le problème de la place du conjoint ne se pose pas. Ensuite caserne ne veut pas dire vivre les uns sur les autres avec l’image du militaire. Une fois ta porte fermée, tes collègues ne seront là que s’ils sont invités. Après… c’est un peu le respect du voisinage (comme partout)… je pense aussi que niveau délinquance… c’est tranquille ^^… les enfants peuvent donc rester en sécurité dans la dite caserne. En police on a beau dire mais des quartiers remplis de policiers sont courants donc proximité finalement ressemblante. Rapport qualité prix entre autre du au logement ainsi que transport. Tu auras des reducs transport idf pour la police mais reduc 75% gendarmerie. Ensuite là où tu auras ton salaire sog sans dépenses de loyer (sauf abonnements) en police… ce sera 1800€ moins le loyer, abonnements,… il faut tout regarder, il n’y a pas de pire ou mieux. C’est selon les goûts. Tu peux aussi avoir un ou une conjointe qui dira en suivre dans tes démarches et finalement non. Beaucoup font leur choix par rapport à la personne avec qui ils sont actuellement et filent en gpx. Finalement la compagne part, et ils se disent finalement que sog aurait été mieux et inversement. Donc passer les deux est tout bénéf: plus d’experience et possibilité d’avoir le choix :wink:

0 Likes

#18

Pour gendarme tu peux annuler ta formation en école tout comme gpx. Si tu décides de quitter la police après l’ecole Tu vas devoir rembourser ta scolarisation (qui est élevé. Et si je me trompe là encore reprenez moi). Un pote gpx m’a expliqué que quitter la police au bout d’un an revient à devoir rembourser la formation. C’est au cours de l´ancienneté que tu ne leur devras plus rien et pourras rompre en toute tranquillité le contrat. Il m’a aussi expliqué que tu pouvais mettre en stand-by la police un an par exemple, comme si tu prenais congé, mais tu ne seras pas payé. En revanche tu pourras durant cette période avoir un autre emploi. Tu garderas ton statut de gpx mais sans rémunération de leur part. Tu ne peux pas cumuler deux emplois. C’est l’un ou l’autre. Une pote en idf a pris un an pour bosser dans le sud de la france avec son copain. Au terme des un an elle retournera en idf (et cela ne diminuera pas le nombre d’annees A exercer en idf). Ce sont des détails très compliqués et peu connu (donc si certain connaissent mieux le sujet…). Maintenant, pour évacuer en gendarmerie, il suffit d’avoir des activités en dehors ^^ simplement. J’ai des potes au psig qui font du crossfit dans une salle en dehors de la caserne. Sortent boire un verre, vont au ciné,… etc… il n’y a pas obligation de faire des activités qu’avec tes collègues. Ensuite police et gendarmerie, il faut trouver quelqu’un qui supporte ton emploi, et ton emploi du temps. Police tu peux ne faire que de la nuit. Du police secours, ou bien standard téléphonique. Les bac, csi et autres, beaucoup pensent l’integrer dès la sortie d’école en étant mal renseigné. Tu pourras selon ton classement être dans un poste qui bouge comme celui d’une personne bloquée derrière un bureau. En commissariat c’est 50 voir 70% de ton travail. Mais en brigade cela peut aussi être le cas. Après gendarmerie/police, le travail est ressemblant. La différence se fera selon le secteur, délinquance et autre. Après idf, il faut aimer vivre les uns sur les autres. Tu peux faire du 35h en commençant à 22h le soir et en rentrant à 5h du mat’, ou 5h 12h voir plus et ainsi de suite. Gendarmerie tu toucheras là aussi à tout puisque les zones d’action évoluent avec la population. Tu as des équivalents: psig—> bac ou csi. Mobile —> CRS, brigades motorisées, etc… a titre perso, si j’avais accepté gpx, la vie sur paname ne m´aurait pas déplu, mais à la longue, j’aurai tout fais pour partir dans une autre zone. J’ai des potes qui rame avec leur salaire pour faire construire la ou d’autre gèrent mieux leur budget. En gendarmerie ce sera différent mais tu ne compteras pas tes heures. Tu auras dans tes week-ends parfois un jour où tu seras dispo à la maison en cas de besoin. Les taux de divorces sont pour ainsi dire les mêmes, dépression, suicide,… c’est un tout. Et tout cela te sera posé à l´oral police ou gendarmerie: « pourquoi police ou pas gendarme? Vous êtes marié? Des enfants? Vous connaissez le taux de suicide? Quelles sont les différences police/gendarmerie? Votre famille en pense quoi? Salaire? Vous vous voyez ou dans 10 ans? Peur des armes? Les militaires sont des idiots vous en pensez quoi? ». Il y a des avantages et des inconvénients, à toi de faire ton choix :wink:. Aux épreuves tu rencontreras des mecs qui passent les deux concours. D’autres sont ga et passent gpx. D’autres sont ads et passent sog. Comme quoi certaines contraintes n’en sont pas dans certain cas :yum:

0 Likes

#19

Merci beaucoup @Marius44 pour tous ces détails.

Je me pose encore plus la question GPX/SOG. Je vais tenter les deux, mais au fond de moi il faut que je sache celui qui me botte le plus.

Au début, j’aurais dit police pour l’aspect de la “ville” et pour la crainte de me retrouver dans une toute petite ville de campagne et loin de mes proches…

Mais en y réfléchissant plus, il est vrai qu’il faut aussi que je me pose la question de “est ce que je souhaite rester toute ma vie en IDF”? Vu la pénibilité du travail en IDF encore plus qu’ailleurs, vais-je pouvoir le supporter 8 ans et plus? Et le jour où j’en aurai marre et que je demanderai une mutation. Mission quasi impossible de ce que tu me dis.

Je gagne plutôt bien ma vie actuellement, et oui, je me pose encore la question de la perte de salaire au cas où ça marcherait…

Pourquoi des suicides dans la police? C’est autant difficile que cela? Pourtant psychologiquement il est sensé y avoir que des personnes fortes mentalement. Il n’existe pas de psychologues à l’écoute pour les policiers?

Pour les horaires à rallonge, ce n’est pas quelque chose qui m’inquiète car j’ai eu à faire du 42/47h/48h par semaine. Et ne pas avoir aussi de WE j’ai vécu cela aussi. En ce qui concerne les horaires de nuit par contre, jamais. Un rythme à ne pas avoir trop de vie personnelle je crois.

Ben tu vois, en te lisant, la balance change un peu de camp pour la gendarmerie, malgré le fait que ce soint des postes à 90% en campagne/petites villes. Faudrait que je puisse trouver sur Internet toutes les brigades de gendarmerie existantes. Je suppose qu’au vu du futur choix, vaut mieux savoir en amont.

J’etais allée voir pour GPX, il y a des contraintes de vue, pas trop compris le mode de calcul etc, je suppose qu’en gendarmerie aussi il y a des contraintes. Je suis myope, je porte des lunettes (pas de lentilles acutuellement) et je suis corrigée environ à -2, à -2,5. J’espère que ça passera si d’aventure j’y arrive à ce stade du concours.

Aie aie aie, Je suis pas sorti de l’auberge…

0 Likes

#20

Pour ce qui est de la vue je te rassure tu passeras avec cette vision. Il y a des barèmes que tu peux trouver concernant la visite. Du 10/10 à la vue très basse. Tant que tu n’as pas le Y éliminatoire cela passe. Opération incluse mais qui te mettra Y2 avec 10/10 ainsi que 6 mois d’attente avant VM, dans le cas de la gendarmerie. Police tant que tu n’es pas daltonien, la vue basse ils s’en moquent. Pour ce qui est du nombre de suicide, cela n’a pas forcément rapport avec la grande force mentale. Tu passeras une batterie de tests psy pour déterminer si tu peux présenter des signes négatifs au poste (que ce soit police ou gendarmerie). Tu auras l’entretien avec le ou la psy pour les concours. Mais cela est surtout pour évaluer ton comportement, si ton profil correspond à la mentalité. Personne n’y échappe mais on ne peut pas non plus déterminer à l´avance certains paramètres. Ces suicides sont dus à plusieurs facteurs. Par exemple une accumulation de problèmes dans la vie personnelle ou professionnelle, voir les deux, dont certains n’arrivent pas à sortir. Cela peut être l’eloignement de la famille, terrain qui est trop dur pour les nerfs. Rythme de vie compliqué, problèmes financiers, divorce, enfants retirés, un accident dont tu ne te remettras pas. Menaces régulières, interpellations qui tourne mal. Enquête de police sur toi alors que tu ne considères pas avoir commis de fautes. Tout ces facteurs qui peuvent entraîner une dépression. Ne pas parler de ces problèmes à tes collègues pour ne pas paraître faible, les inquiéter. À ta famille et tes proches là encore pour ne pas les inquiéter. Manque de reconnaissance. Problèmes d’effectifs et être confrontés à la détresse sociale. Faire un transfère sur un accident grave et mortel. L’arme de service à proximité… ces sujets même s’ils commencent à être mis en avant avec des « solutions », sont encore tabous. Des centres pour policiers avec suivi psy ont récemment été créés, tout comme la possibilité de rencontrer un psy en police. Mais dans les services tout se sait. Donc celui qui ne veut pas perdre son boulot, son poste, une possible promotion, changement de service,… être vu comme quelqu’un de faible, gardera tout cela pour lui. Il y a eu récemment une gpx gérant une association de police pour défendre la cause policière, qui passait sur les plateaux tv. Elle parlait entre autre de la difficulté des policiers et condition de travail, et suicides peux évoqués. Commissariat délabrés et de là dureté à travailler dans les quartiers d’idf. L’une de ses dernières apparition tv avait été sur tpmp, avec un collègue syndicaliste qui bossait en BAC. Ils s’en prenaient plein la tête et on leur reprochait les bavures policières tout en leur disant qu’ils faisaient un travail remarquable (la mentalité on vous aime quand il y a un attentat mais après…). Et donc cette femme comme d´autre a mis fin à ses jours quelques semaines plus tard. Elle était en dépression et burn out. Voilà, c’est un peu cru mais il faut penser à tout cela, et les gendarmes n’échappent malheureusement pas à la règle. J’en ai connaissance comme beaucoup, après chacun réagis différemment, et d’autres ne vivront jamais ou rarement une de ces situations :wink:. Maintenant regardes les publications de police ou gendarmerie, avec leurs fils d’actu et faits divers. Tu en apprendras plus sur les bons ou mauvais aspects. Après malgré tout ça, mes potes s’eclatent en police et gendarmerie, peut importe l’affectation, service et autres :slightly_smiling_face: (j’ai deux potes qui s’eclatent à paname et ne veulent pas partir ^^, c’est selon toi). Tant que le boulot plait tout va peut importe les heures, salaire (qui sera bon peu importe le choix), et coup de moue

0 Likes