Dilemme pour le concours de SOG

Bonjour à tous ,

Je suis actuellement en CDI dans le civil en tant que mécanicien mais je me suis inscrit au concours de SOG d’octobre 2019 .

Ma question est toute bête mais la voici :

J’aime mon métier certes mais la gendarmerie et l’univers militaire me passionnent depuis mon enfance ( 2 frères qui ont fait partie des commandos au 1er RPIMA )

selon vous est ce raisonnable par les temps qui courent de quitter un emploi en CDI pour se lancer dans une carrière de SOG ?

Dans les points positifs j’ai noté :

  • Un métier qui me tient à cœur
  • Possibilité d’évolution
  • La diversité ainsi que l’action présente dans ce métier

Du coté des points négatif :

  • Je suis pacsé donc forcément ça risque de faire un bouleversement dans notre couple .
  • Aucune expérience dans la gendarmerie ( stage …etc )

Je cherche donc des avis de divers horizons pour m’aider à faire un choix si je réussis le concours .

Merci d’avance de vos réponses !

On t’attend William :joy:

2 J'aimes

Bonjour,

Alors, je vais peut être pouvoir t’éclairer sur ma première partie d’expérience. J’étais comme toi, dans un job CDI lorsque j’ai commencé à vouloir revenir à ma vocation première qu’était l’armée. J’étais installé, en couple, vie stable, quand j’ai décidé de passer les tests pour intégrer le 13ème RDP ( cousins du 1er RPIMA ). Je les ai réussi, j’ai fais un petit moment là bas, avant ma blessure qui m’a valu d’être réformé.

Honnêtement je ne regrette pas mon choix, mais uniquement parce que c’était dans ce monde que je m’épanouissais le mieux. Ce que ça m’a coûté ? Ma compagne de l’époque, en effet le rythme’ de vie du 13 est corsé, mais ça reste plus abusé que celui des gendarmes…

Concernant tes « peurs », tu connais l’état actuel du budget. J’ai passé le concours en Mars 2018, je suis dans les premiers, et je ne suis pas encore convoqué. Concernant ta compagne, ça mérite une longue discussion avec elle, si ça te tient à coeur, et que c’est un amour véritable elle sera pour toi un soutient sans faille !

Si tu veux encore mûrir ton projet, la gendarmerie propose des PMG, stage de courte durée pour découvrir le métier, sinon les PMD et PMS de l’armée de terre. En espérant t’avoir aidé, hésites pas si tu as d’autre questions. :slight_smile:

6 J'aimes

Rien ne t’oblige de quitter ton cdi de suite pour te lancer dans cette belle aventure. Tu peux tenter le concours cad t’inscrire réviser passer l’admissibilité puis je l’espère pour toi l’admission et en fonction de tes résultats décider de quitter ton boulot.
Il n’est pas rare que les gens se précipitent et quittent tout alors qu’ils ne sons même pas inscrit… ERREUR.
Les cartes sont dans tes mains :blush:

2 J'aimes

Hello :wave:

Je suis (presque) dans le même cas que toi : boulot en CDI, plutôt très bien payé pour mon âge, attiré depuis toujours par la GN et en couple. Bon pour le taff, j’ai un petit avantage, c’est que je n’attends que ça de le lourder … :roll_eyes:

Comme l’à dit @William13, et je pense qu’on est tous passés par là, ça nécessite d’en parler avec ta moitié qui sera au final ton premier soutien durant tout ce périple. Ça nécessitera probablement de te documenter pour répondre aux questions qu’elle aura.

Au CSTAGN il n’y à pas de postes de mécanicien ?

2 J'aimes

Les PMG ne sont pas des PMD, mais des FMIR (si on compare avec l’ADT).
Pour autant faire une PMG permet de découvrir par la réserve le monde de la Gendarmerie.
Cependant aujourd’hui les délais sont tout aussi longs qu’une incorporation.

1 J'aime

Autant pour moi, merci pour la rectification !

1 J'aime

Je suis dans le même cas mais je n’aime plus mon métier :joy: vois les bon côtés que tu n’aura jamais dans le privé et qui te permettront de bien profiter en famille : 9 semaines de permissions et surtout la retraite à taux plein vers 58 ans.

Moi personnellement, j’attends d’être admis et apte médical (après m’être fait enlevé les vis dans mon doigt suite à un accident de service à la réserve) avant de poser mon préavis, et j’évite d’ébruiter ça dans mon boulot. J’attends plus que ça de partir en vrai, dès que je peux aller en sport j’y vais même pendant le boulot discret :joy:

Faut rien regretter et surtout l’armée et la gendarmerie te permettent (en théorie) de changer de spécialité si ça te plait pas ou plus et comme tu le dit d’évoluer dans un domaine ou un autre. Et rien ne t’empêche de revenir à la mécanique si ça te plait pas.

NOTE: Ne doit pas servir d’argument lors de l’oral :rofl:

1 J'aime

Tu as regardé si la Gendarmerie embauchait des mécanos tout de suite ? Si tu n’as pas envie de quitter la mécanique.

La branche CSTAGN forme dans les métiers de la mécanique ect… Go regarder sur le site de la gendarmerie recrute section carrière soutien administratif et technique

Il n’aurait pas besoin d’être formé (sauf peut-être aux techniques de réparation de l’administration :rofl:), ce qui serait un avantage pour sa candidature.
Pour autant il faut qu’il ait envie de continuer, et qu’il y ait de la place.

Oui c’est sûr disons que si il ne peut/ pas faire la carrière ops ya toujours cette solution

Bonsoir à tous ,

merci pour vos réponses !

Dans ma tête le plan est très simple , tenter le concours , attendre les résultats et ensuite annoncer ma démission car j’imagine qu’il doit y avoir un délais important entre les résultats et l’admission en école ?

Mon " idéal " serait d’intégrer un PSIG , mais apparemment pour les SOG c’est compliqué car ils prennent que des GAV , est ce vrai ?

Pour ceux qui ont " tout quitté " comment c’est passé vos débuts en école ? car passé d’un travail civil avec la routine qui va avec, à l’école militaire ça doit faire drôle au début…

1 J'aime

Oui les délais sont longs, il ne faut surtout pas quitter son boulot tant que tu n’as pas la lettre te disant que tu dois être à l’école à telle date.

Oui je n’est jamais vu de place PSIG en sortit d’école sous-officier, tu choisis soit la départementale, soit la mobile, soit la républicaine et après en départementale tu peux rentrer en PSIG.

À une date A, tu aura les résultats du concours, tu recevra les résultats à une date B. Si tu as réussi le concours tu devra attendre une date C pour savoir quand tu entrera en école, à la date D.
Sachant que les délais sont très longs, il vaut mieux attendre de recevoir la lettre à la date C, et demander une rupture conventionnelle (ou au pire donner sa démission), avec comme date de fin de contrat un jour avant de partir en école (profites-en pour prendre un peu de vacances entre les deux, surtout si tu as de la famille, car l’école est souvent loin).

Souvent les candidats ont envie d’aller dans des unités comme le PSIG, le GIGN… Mais la Gendarmerie offre énormément de possibilités.
Tu n’as peut-être pas envie d’aller en mobile en prenant le risque sans doute plus élevé de séparation (souvent loin de chez toi). Mais la Gendarmerie départementale et les Gendarmeries spécialisées offrent plein de choix. Tu aura sans doute comme 1er poste celui de gendarme de brigade, cela te permettra de découvrir le métier. Ensuite suivant tes envies et/ou le fait que tu te fasses connaître des chefs de certains services, tu pourra intégrer un PSIG ou autre… (A moins qu’il y ait directement une place en PSIG en sortie d’école, mais je ne crois pas.)
Et qui sait, tu pourrais te mettre à préférer des enquêtes compliquées plutôt que de l’action.

1 J'aime

@Mikoudu30 Salut! Bon je me rend compte qu on ait quand même un petit nombre à avoir des similitudes de parcours.
Pour ma part ça fait 10 ans que je suis en Cdi, une bonne situation, propriétaire, cependant pas d enfant ni de mari.
Mon boulot actuel ne me correspond plus donc j ai voulu intégrer la gendarmerie car depuis ado j y pensais.
J ai eu mon concours, VM ok.
J ai un peu les mêmes appréhensions que toi car c est beaucoup de changement mais il faut tenter pour ne pas regretter.
Jpense que je vais demander un an sans solde et si au grand jamais le milieu ne me convient pas je ferais marche arrière.
Y en a qui ont pris un an sans solde pour entrer en école?

1 J'aime

Pour le PSIG c’est juste que c’est une unité territoriale donc la gd et en sortie d’école tu n’as jamais de place. Il y a bcp de gav car cela permet d’avoir de l’effectif facile. Tu pourras demander une mutation psig après qlq années. Ou bien passer les épreuves MIP Moniteur d’intervention professionnel pour y entrer plus facilement

1 J'aime

Merci pour vos réponses ,

les épreuves MIP c’est une épreuve que l’on passe à l’école ou plus tard ?

Il semblerait que la formation MIP ne se fasse en école que pour les officiers.
Mais ne t’inquiète pas, tu aura tes premières années pour passer MIP, OPJ…