Concours SOG suite démission GAV

#1

Bonjour,
Je viens d’arriver sur sur ce site qui est super :ok_hand: pardonnez moi si je créer un sujet qui existe déjà mais je n’ai pas trouvé…
Ma question est simple, j’ai démissionné de mon emploi de gav en 2012 après deux ans en unité. J’étais à l’époque avec un gendarme de la même unité qui ne souhaitait pas en bouger… Par amour j’ai donc sacrifié la gendarmerie. Cela fait maintenant 6 ans que je suis en cdi dans le civil et de plus j’ai quitté mon ex conjoint récemment et la petite flamme gendarmerie est toujours là et je vais repasser le concours en octobre prochain car c’est ma vocation et je sais aujourd’hui que mon métier passera avant tout. Pensez-vous que l’on peut me recaler à l’oral à cause de cette démission ?

Merci par avance de vos retours.
Bonne journée.

#2

En toute théorie, tu passes le SOG1.
Le jury te prendra donc comme une candidate civile, et n’aura pas à sa connaissance ton passé militaire.
Après, libre à toi de parler de cette expérience ou non, personne ne peut prévoir comment le jury va prendre cette “démission”. Le but de l’oral est de juger la personne et non les actes, si face à eux tu rentres dans toutes les cases à cocher, je ne vois pas ce qui pourrait te faire barrage.

1 Like
#3

Merci pour ce retour Erqa.
Je suis effectivement inscrite pour le SOG externe. Si je ne me trompe pas, si admise à l’écrit ils demandent de fournir un certain nombre de documents dont les diplômes civils et militaires… Donc ils connaîtront mon passé militaire :medal_military: En tout les cas j’assume complètement et je suis au contraire fière d’avoir pu faire partie de cette arme et de vouloir y retourner.

Mais cest vrai que des avis ou retours d’expériences sont bons à prendre :slight_smile:

#4

Pour être dans la réserve depuis 4 ans, j’ai passé le SOG2 récemment. J’ai validé les écrits sans difficulté, et au sport je me suis blessé sur le parcours, dans la précipitation j’ai raté une marche et la cheville est parti…
Le lendemain je me suis présenté face à la psycologue et au jury, en uniforme, et en béquilles…
Ils avaient eu l’information de mon échec de la veille mais on très fortement apprécié le fait que malgré mon échec qui m’élimine du concours, je sois présent le lendemain face à eux la tête haute. Cela à montré une détermination à intégrer l’arme. Je suis resorti très satisfait de cet oral qui ma extremmement bien servi comme experience pour le prochain concours SOG que je compte repasser et réussir cette fois !
Reste toi même, montre ta conaissance de l’institution, de la france, et montre ta détermination sans pour autant jouer un rôle !

#5

Félicitations en tout cas tu es très courageux et j’espère de tout cœur que tu vas réussir le prochain concours SOG ! :crossed_fingers:
Merci pour ce retour d’expérience, tu as raison il faut être sois même et montrer sa détermination j’en prends bonne note :+1:

#6

pour avoir été jury (dans le civil)
ton parcours ne me choque pas (je n’ai pas de recul gendarmerie)

A toi de trouver quelques arguments appuyant ton ambition.

  • tu pouvais être à l’époque trop jeune
  • met en avant les compétences acquises professionnellement dans le civil qui te serviront dans la gendarmerie (il y a les savoir-faire, mais il y a le savoir-être !)
  • tu voulais avoir une expérience civile dans laquelle tu ne t’y retrouves pas
  • tu veux servir ton pays, et évoluer au sein d’un corps professionnel
  • etc …

Ne caches pas ton passé, n’en ai pas honte non plus,
tu te présentes comme civil, si ils ont des éléments, tu expliques ton cheminement personnel.

Selon moi, et là attention ça n’engage “que moi”, inutile d’évoquer le côté personnel sentimentale. c’est ta vie perso.

Si tu portes les valeurs, et que tu es déterminé, il n’y a pas de raison !

BONNE CHANCE dans la suite de ton parcours !

1 Like
#7

Bonjour femmedefuturG,
Merci beaucoup pour ton avis !
Cette expérience civile m’a effectivement apporter du positif je ne regrette rien. Mais aujourd’hui l’appel de la gendarmerie est plus que tout :grin:

Il est vrai que la raison de ma démission est personnelle mais le fait de l’avoir fait par amour est la SEULE et UNIQUE raison. Tout me plaisait dans l’univers militaire, etc… Et je ne me vois pas “inventer” autre chose…

#8

Réfléchis sur la construction de ton expérience dans ta vie pro civil;

  • quel a été ton ou tes métiers
  • quel type de contrat ?
  • précarité ?
  • compétences acquises ?
  • préparation au concours ?
  • sport ?
  • soutien familial à apporter à un proche ?
  • ta jeunesse ?

Mais franchement ne sors pas la carte :smiling_face_with_three_hearts::heart_eyes: car ton jury rebondira dessus, en te demandant si demain par amour on te redemande de choisir entre ta carrière et ta vie perso !
Ou dans ce cas, orienter le fait qu’à cette époque la personne qui partageait ta vie n’avait pas les mêmes ambitions que toi, et qu’il t’a fallut prendre un temps de réflexion pour être sur de toi (mais attention terrain glissant)

En entretien

  • on ne ment pas
  • mais on se MET EN VALEUR = ce que TOI tu peux APPORTER !
#9

Et oui… Pas évident tout ça… En tout cas c’est sur qu’aujourd’hui le choix est vite fait ! Cest carrière ! La future personne qui partagera ma vie devra l’accepter sinon ça n’ira pas plus loin.

#10

Un choix qui s’entend ! alors fonces et tu rencontreras quelqu’un après comme ça , la personne ne pourra pas dire " je ne savais pas !"

#11

Exactement ! :+1: