Tir gendarmerie

Article mis à jour le 25/11/2023.


Pour commencer, il faut savoir que par Décret n° 2023-675 du 28 juillet 2023, le certificat d’aptitude technique (CAT) ne sera plus obligatoire à compter du 1er janvier 2023 pour devenir sous-officier de carrière. Est-ce que cela signifie pour autant la fin du CAT ? Pas sûr, car un arrêté du 31 juillet 2023 est venu modifier certains éléments.

Qu’est-ce que le certificat d’aptitude technique ?

Le certificat d’aptitude technique est l’aboutissement de votre première année en unité en qualité de gendarme sous contrat. Lorsqu’il vous est délivré, cela signifie que vous avez validé votre formation complémentaire. Cette formation, d’une durée de 9 mois, commence le jour où vous êtes nommé au grade de gendarme.

La formation complémentaire se compose :

  • d’une phase d’observation en unité ;
  • d’une phase d’évaluation comportant des épreuves sportives, de maîtrise sans arme de l’adversaire et de tir.

Le CAT est le sésame pour demander votre passage de carrière. C’est également un diplôme de niveau 4, équivalent à un baccalauréat.

La phase d’observation

A l’issue des 9 mois, votre commandant d’unité et votre tuteur remplissent une grille d’évaluation. Cette grille liste des compétences telles que :

  • Adhésion aux valeurs de l’arme ;
  • Disponibilité ;
  • Travail en équipe et cohésion ;
  • Maîtrise des techniques d’intervention (contrôle, interpellation) ;
  • Soucis et qualité des comptes-rendus (téléphoniques, écrits…) ;
  • Gestion d’une situation conflictuelle.

La liste n’est pas exhaustive. À chacune de ces compétences (23 pour la gendarmerie départementale), vos évaluateurs déterminent si la compétence est acquise ou non acquise.

Pour valider cette phase d’observation, toutes les compétences doivent être considérées comme acquises.

La phase d’évaluation

Cette phase se déroule sur deux demi-journées. Elle se compose de trois épreuves :

  • épreuve d’évaluation sportive ;
  • épreuve de maîtrise sans arme de l’adversaire ;
  • épreuve de tir.

Vous pouvez êtes soumis à l’épreuve de tir à compter de votre 4ème mois de présence en unité. Pour les deux autres épreuves, c’est à compter de votre 6ème mois.

L’épreuve d’évaluation sportive

Il s’agit d’une course à pied de 3 km effectuée en tenue de sport sur un terrain plat. Pour être validée, les hommes doivent la terminer en moins de 15 minutes contre 18 minutes pour les femmes.

S’en suit une épreuve d’appuis faciaux ou une épreuve de tractions, à l’appréciation du candidat. Pour les hommes, il est nécessaire de réaliser 20 appuis faciaux ou 4 tractions au minimum contre 15 appuis faciaux ou 3 tractions pour les femmes.

Enfin, vous êtes soumis à une épreuve d’abdominaux. Pour les hommes, c’est au minimum 30 abdos et 15 pour les femmes.

En cas d’échec à l’une de ces épreuves, vous êtes invité à vous présenter à une autre session pour être de nouveau soumis à l’ensemble des épreuves sportives. Au total, vous pouvez vous présenter jusqu’à 5 fois.

L’épreuve de maîtrise sans arme de l’adversaire

Cette épreuve est constituée de 5 ateliers. Pour la valider, il faut réussir au moins 3 ateliers sur les 5. Chaque atelier dure 1 minute, les voici :

  • Maintien à distance d’un adversaire à l’aide d’un moyen de force intermédiaire (bâton de protection télescopique ou en mousse) ;
  • Réalisation de 3 coups d’arrêt sur un adversaire et un moyen de contrôle à main nue ou avec BPT puis son immobilisation au sol ;
  • Confrontation debout en délivrant des coups d’arrêts mains nues et des coups de pieds ;
  • Arrestation, arme en main, d’un individu et le menotter debout ou au sol ;
  • Défense au sol contre un adversaire qui tente de prendre l’arme du militaire et l’agresse physiquement.

En cas d’échec, comme pour l’évaluation sportive, vous êtes invité à vous présenter à une nouvelle session. Vous pouvez vous présenter jusqu’à 3 fois.

L’épreuve de tir

Cette épreuve se déroule au stand de tir et vise à apprécier votre capacité à faire usage de votre arme à feu. Elle est notée sur 20 et il faut obtenir au moins 10/20 pour la valider.

Il s’agit ici de tirer 15 cartouches au pistolet automatique SIG SAUER SP 2022 comme ceci :

  • 5 cartouches à 15 mètres en tir visé ;
  • 6 cartouches à 7 mètres en tir d’intervention, à partir de la position de contact, en 3 temps :
    • 3 x 2 cartouches (2 secondes par séquence) ;
  • 4 cartouches en tir d’intervention, à partir de l’arme en position de service, en 2 temps :
    • 2 x 2 cartouches (4 secondes par séquence).

Pour la première série de tir, vous obtenez 4 points par impact dans la zone bassin et -2 points en dehors.

Pour les autres séries, vous gagnez 2 points par impact dans la totalité de la cible et -2 points en dehors de la silhouette. Le total constitue votre note sur 20.

En cas d’échec, comme pour les autres épreuves, vous pouvez vous représenter jusqu’à 3 fois.

Conseils

Le certificat d’aptitude technique n’est pas compliqué à valider. Mais il ne faut pas non plus sous-estimer ce passage. Jusqu’au 1er janvier 2024, un échec à ces épreuves signifiait pour vous la fin de votre carrière en gendarmerie car vous ne pouviez pas passer de carrière.

Si vous êtes encore soumis à cette étape en 2023, préparez-vous-y réellement. Continuez à faire du sport après votre passage en école, ne relâchez pas tous les efforts que vous avez produits durant plusieurs mois. Votre quotidien en brigade limite le temps que vous pouvez consacrer à votre préparation physique, mais un échec renvoie une mauvaise image à votre hiérarchie.

Le CAT n’est au final qu’une étape, ce n’est pas une fin en soi.

Derniers commentaires

  1. Le CAT ne sera plus obligatoire à partir du 1er janvier 2024 pour devenir gendarme de carrière.

    Alors, d’après vous, est-ce que le CAT va être supprimé ou restera-t-il en vigueur ?

    Vote in the poll.
  2. Ils perdent trop de jeunes gendarmes, notamment pour les départs volontaires, donc si on peut en garder quelqu’uns de plus qui ne valideraient pas le sport… Why not.

  3. Donc finalement le passage de carrière se fera automatiquement une fois l’ancienneté acquise?

    Une hierarchie qui n’apprécierait pas un gendarme ne pourrait pas l’empêcher d’être de carrière?

  4. C’est bien ça. Le CAT ne sera plus obligatoire.

    Le CAT comprend une phase d’observation en unité. Tu es évalué à la fin de cette phase. Jusqu’à présent, on pouvait t’empêcher de passer de carrière en justifiant que tu ne valides pas la phase d’observation. Dans ce cas on te faisait redoubler cette phase d’observation dans la limite de 2 redoublements.
    Un échec définitif signifiait la fin pour toi.

    Maintenant que le CAT n’est plus obligatoire, je ne vois pas un autre moyen pour t’en empêcher, si ce n’est en te punissant.

  5. Ok j’imagine qu’ils vont surtout utiliser le CAG pour « se débarasser » des personnes qui ne feraient pas l’affaire.

  6. Il faudrait que la DG soit plus précise car moi mon CB m’a dit que c’est pas parce que je validais les nouveaux critères que je passerais et que ce sera surtout à l’appréciation du commandement.

    Et le commandant d’une amie dans un autre département lui a dit que ça concernait que ceux de 2024…

    Donc bon rien n’est précis, les régions pataugent complètement et font comme bon leur semble…rien que pour les 5 tentatives moi au début on m’a dit que j’y avais pas le droit puis au final si…

  7. À l’issue des premiers recours on sera fixé j’imagine.

  8. Personnellement, je me base sur les textes et uniquement les textes en en lisant le contenu. Il y a tellement de gens qui font des interprétations diverses et variées. Les textes sont clairs :wink:

    Au 1er janvier 2024 il n’y a plus de CAG obligatoire dans les textes, ça veut tout dire. Je ne vois pas comment on peut te dire que ça ne va pas s’appliquer aux anciens alors que ce sont les nouvelles règles. Dans ce cas, on aurait eu dans l’arrêté/décret un paragraphe précisant que cela ne s’applique qu’à telle ou telle population :sweat_smile:
    Je ne doute pas qu’il y aura un éclaircissement de la DG :slight_smile:

    De toute façon, il y a besoin de monde pour combler le vide et en vue des JO. Donc, pour qu’on t’éjecte, faut vraiment faire de la grosse merde.

  9. Pour les 5 tentatives, j’étais venu voir mon conseiller concertation texte à la main et la région avait genre joué sur 1 seul mot que je ne trouvais pas :rofl: et quelques semaines après, après m’être renseigné de mon côté à moi, on m’a dit que non j’avais bien 5 tentatives.

    Je me base aussi sur ce que dis les textes, apparemment la DG est encore en train de bosser dessus ( mail reçu dans le Grand Est l’indiquant )

  10. Apparemment à présent, pour passer de carrière il faut avoir le titre OPJ ou DA. Je ne sais pas si c’est une fake news ou pas

Continue la discussion sur le forum

40 autre(s) réponses

Participants

Avatar for Sebastien Avatar for Pauline17 Avatar for iKwest Avatar for Zaykan_13 Avatar for Thibault3 Avatar for UDSM Avatar for anon92515563