Peloton spécialisé de protection de la Gendarmerie (PSPG)

Généralités

Les pelotons spécialisés de protection de la Gendarmerie (PSPG) sont des unités d'élites de contre-terrorisme 1de la Gendarmerie nationale française chargées de la protection des installations nucléaires civiles et spécialisées dans le domaine de l’intervention. Initialement formés par le GIGN et sous son contrôle tactique, les PSPG assurent également - dans la mesure où leur mission prioritaire le permet - des missions d'intervention au profit des groupements de gendarmerie.

Créés officiellement en février 2009, les PSPG sont implantés dans les centres nucléaires de production d'électricité français. Un PSPG compte, au minimum, une quarantaine de gendarmes. Vingt pelotons ont été créés entre 2009 et 20123. Un 21e PSPG est créé le 1er septembre 2017 afin de renforcer la sécurité du CEA (Commissariat à l'énergie atomique) de Valduc (Côte d'Or).

Missions principales

Un PSPG est chargé en priorité d'assurer la protection d'une centrale nucléaire en France contre les menaces terroristes.

En cas d'évènement, les PSPG coordonnent l'ensemble du dispositif de sécurité local, en liaison permanente avec le GIGN. Ils constituent le premier échelon de protection des centrales mais, si l'enjeu de sécurité le justifie, le GIGN, qui est également doté de matériels de protection contre les attaques NRBC, intervient également.

La compétence du PSPG s'exerce sur le département où est installée la centrale ainsi que sur les départements limitrophes.

Liens utiles

  • Mis à jour

    22 août 2021

Plus d'infos